mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 CODEX : Les Terminus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
The Lost Storyteller
Compte Fondateur
Informations
Messages :
91
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Aucune
Métier: Favoriser le destin
Alignement: Neutre strict

MessageSujet: CODEX : Les Terminus   Dim 5 Jan - 13:25


Les Systèmes Terminus

    Global

      Bien que tout aussi durement touché  que l’espace sous domination concillienne et la Travée de l’Attique, les Systèmes Terminus souffrirent néanmoins beaucoup moins de l’invasion moissonneur, car la population foisonnante de cet espace sauvage et indompté est habituée aux conflits incessants, et s’était donc adapté à ceux-ci par une mobilité bien plus grande que leurs congénères de l’espace dit plus civilisé. Dès les premières frappes moissonneurs, les pirates, et autres criminels de tout genre, se dispersèrent passant de planques en planques, ignorant les combats frontaux. Les farouches citoyens ignoraient la destruction des biens matériels et le taux de mortalité de Terminus fut extraordinairement bas durant tout le temps que dura la Grande Guerre.
      Seulement les Systèmes Terminus connurent la période la plus sombre de sa longue et sanglante histoire à la fin de la Grande Guerre. La destruction quasi systématique des centres d’habitations des planètes des Terminus, le déplacement de grandes portions de la population et la perte de nombreux points de ravitaillement en ézo rendirent les Terminus encore plus meurtriers qu’auparavant. Les homicides, les actes de pirateries, les guerres civiles et guerre ouvertes éclatèrent un peu partout, opposant factions rivales, anciens alliés ou même membres d’une même famille. Les batailles pour les réserves d’ézo  furent les plus violentes et entrainèrent des systèmes solaires entier dans des conflits meurtriers et sanglants qui durèrent jusqu’au rétablissement des principaux relais cosmodésique des ST, dès lors l’afflux d’ézo provenant principalement d’Oméga, de l’espace de l’Hégémonie mais aussi de certains monde éden fut un élément clé de la pacification des systèmes en crise. Dès lors, avec le retour des ravitailleurs d’ézo et une certaine lassitude des populations, la situation se calma peu à peu et très vite les Systèmes Terminus retrouvèrent une paix toute relative.

      Toutefois une nouvelle vision venait de prendre racine dans l’esprit collectif des Systèmes Terminus. Les habitants de ces systèmes venaient de prendre conscience de leur force, face aux moissonneurs ils avaient fait face et survécu, bien mieux que l’espace concillien n’aurait même rêvé. De plus avec la montée en puissance des colonies riche en ézo, les plus grands seigneurs de guerre et autres dictateurs comprirent qu’ils n’étaient pas uniquement des puissances militaires mais aussi économiques. Bientôt les barons de l’ézo, comme les habitants des Systèmes Terminus se mirent à nommer les plus riches marchands, se mirent à rêver à plus grand. Fini les compagnies concilliennes monopolisant les richessses des plus grandes colonies, fini le vol des mondes éden les plus prometteurs. Peu à peu une conscience rassembla les habitants, les terminus sont à eux. C’est durant cette période que nombre d’entreprises virent le jour au sein des ST, principalement dirigées par des volus ou des butariens, celles-ci s’attaquèrent aux entreprises concilliennes, aussi bien légalement que par la violence, n’hésitant pas à détruire les centre rivaux avec l’aide des seigneurs de guerre locaux, souvent eux même fondateurs de ces entreprises.  

      Bien sûr la conscience des terminus ne s’étend pas plus loin que la haine de tout ce qui est concillien et les conflits entre dictateurs restent la norme. Les Systèmes Terminus ne voient qu’un relatif éveil de la culture des terminus, seulement les représentants concilliens sont de plus en plus mal vus, jugé faibles et lâches. Cependant bien que violents et soumis à la loi du plus fort, les Systèmes Terminus voient se construire des îlots de « civilisation », des lieux ou des gouvernements stables voient le jour, et bien que violents et tyranniques, ces derniers instaurent un début de stabilité dans cet océan de changements. Oméga, Anhur, les Abysses néméennes, Talis Fia et autres ou les plus grands barons de l’ézo dirigent sont désormais le cœur battant des Systèmes Terminus qui vivent au rythme des variations du coût de l’ézo.



    La Station Oméga

      Jadis le cœur des Systèmes Terminus pour tous ceux cherchant à trouver distractions, violence, prolifération de vorchas, mercenaires peu regardant et plaisirs divers et variés, Oméga n’est plus que l’ombre du joyau d’autrefois. Durement touché par Cerberus et les Adjudants, la population d’Oméga a connu une forte chute démographique, s’ensuivit une traque de ceux ayant collaboré avec l’envahisseur et même de violent pogrom anti humains rapidement jugulé par Aria et ses sbires.
      Cependant l’instabilité, courte mais violente, qu’avait connue Oméga créant de violentes frictions aux seins des factions cohabitant créa de nombreuses cassures dans l’ordre qui régnait auparavant. Les serres désormais très puissants de par la forte sympathie des citoyens forcent Aria à compter avec eux, la surpopulation vorchas  commence à poser problème et les quelques tentatives de juguler à nouveau leur démographie a tourné en combat acharnés, ces derniers occupant désormais la plupart des tunnels abandonnés, allant même jusqu’à coloniser les anciennes mines d’ézo aujourd’hui dépouillées de tout minerais. Toutefois avec l’affaiblissement des grands groupes mercenaires, principalement Eclipse, Aria ne voit désormais quasiment plus personne capable de remettre en question son pouvoir quasi absolu sur la station.

      Désormais Oméga se trouve partagé entre une morosité perpétuelle, allant de la stagnation démographique, surtout dû à un taux de criminalité galopant, ainsi qu’une baisse tendancielle du nombre de nouveaux arrivants désormais plus attirés par le mirage des mondes éden tenus par les barons de l’ézo et une croissance de sa production en ézo qui augmente considérablement les revenues de la station laissant miroiter à la station un retour à un âge d’or.
      Seulement pour parvenir à stabiliser la situation d’Oméga, Aria devra régler deux problèmes majeurs, la surpopulation des vorchas qui menacent la paix nouvellement retrouvée et parvenir à faire revenir une clientèle régulière venant tout autant des Systèmes Terminus, désormais plus habitué à traiter avec les mondes édens des barons, que concillienne qui hésitent encore à investir dans les Terminus alors même que ceux-ci deviennent de plus en plus dangereux pour les investisseurs étranger.



    Les trois Grands


        Les Soleils Bleus


      Autrefois la plus grande puissance mercenaire des Systèmes Terminus, les Soleils Bleus immense conglomérat pratiquant aussi bien l’extorsion que le rôle de gardien de prison ou de garde pour les commerçants, les Soleils Bleus ont très mal pris le virage d’après-guerre perdant une grande partie de sa clientèle peu désireuse d’engager les services d’un groupe ayant combattu pour l’espace concillien délaissant de nombreux autres théâtres de combat qui avaient pourtant payés leur service.  Désormais les Soleils Bleus, toujours dirigés par Darner Vosque se dririge droit vers une scission car différents chefs autoproclamés ne reconnaissent plus celui qui a mené les Soleils Bleus vers la déchéance.

      Les Soleils Bleus sont maintenant séparés en trois groupes, les soutiens indéfectibles de Vosque, encore majoritaire malgré de nombreuses et constantes défections, qui tentent de faire revenir le groupe à ses fondamentaux, il agit majoritairement dans la partie centrale des Systèmes Terminus, et travail couramment avec Aria. Le groupe dirigé par un turien (nom à donner)  le moins influents mais le mieux dotés en vaisseaux de combat, qui se contente de sévir dans la partie ouest des Systèmes Terminus menant le groupe vers la piraterie et le mercenariat militaire. Le dernier groupe, celui qui grandit le plus vite est le groupe dominé par un volus (nom à donner) et son second butarien (nom à donner) qui mène le groupe dans une voix de commerce et de protection, donnant dans le trafic d’esclave et le protection des transports d’ézo des barons, ce groupe domine la partie est des Systèmes Terminus.

        Les Berserkers


      Les Berserkers sont l’exception parmi « les trois grands ». En effet la Grande Guerre loin de fragiliser le groupe n’eut d’autre action que de faire exploser le recrutement du groupe. Dopé par la guérison du génophage et la prolifération des vorchas, les Berserkers furent de tous les conflits qui embrasèrent les Terminus, pillant massacrant à souhait un nombre colossal de colonies. Les Berserkers profitèrent encore plus de l’exil de Tuchanka des plus belliqueux des krogans recrutant à plein parmi eux. Seulement ce qui freina le plus les Berserkers fut les vorchas eux-mêmes. Recrutés en trop grand nombre les vorchas se mirent à piller colonies et vaisseaux qu’ils étaient censés aider. Bientôt les Berserkers furent à court de job se rabattant sur le pillage et les razzias, privilégiant les colonies concilliennes. Ce fut finalement un chef de guerre krogan (nom à donner) particulièrement intelligent et puissant qui reprit en main le groupe.

      Tuant tous les chefs les plus indépendantistes et les plus à même de faire rater une mission, le seigneur de guerre transforma les Berserkers en un groupement mercenaire plus efficace mais aussi plus dangereux. En effet bien que très rusé et prudent pour un krogan, (nom) est aussi un psychopathe sans pitié, n’hésitant pas à bombarder à la tête nucléaire une colonie qui serait trop compliqué à prendre dans un assaut standard. Désormais les Berserkers sont le pire fléau de la partie ouest et centrale des Systèmes Terminus, et le plus grand danger pour Aria si jamais ces derniers venaient à se mêler du conflit opposant les vorchas aux troupes de cette dernière, car (nom) a de nombreuses ambitions pour son groupe et une station n’en serait pas la moindre.

        Eclipse


      De loin le groupement le plus mal en point, Eclipse a complètement raté le changement opéré dans la galaxie par l’invasion moissonneur. Au départ le groupe avait pourtant toutes les cartes pour réussir car il possédait de nombreux dépôts en ézo et autres minerais vitaux pour la reconstruction, seulement ironie du sort ces derniers furent pour la plupart anéantis lors de la Grande Guerre ou alors pillés par les hordes de pirates et seigneurs de guerre qui ravagèrent les Systèmes Terminus lors des années qui suivirent. Perdant la plupart de ses biens la société d’Eclipse périclita rapidement sous la direction  de Sayn un galarien peu connu pour son esprit de décision. Face à la catastrophe qui menaçait de mener la société à sa perte, une asari (nom à donner) repris la direction en assassinant son prédécesseur. Face à la chute vertigineuse du taux de recrutement (nom) décida de restreindre les actions de la société sur un certain nombre de mondes. Se recentrant sur les colonies asari, le groupe s’axa sur deux points, la protection de sociétés et le rachat de petits groupes prometteurs, la société s’installa principalement sur Illium qui devint le centre tactique.
      Cependant avec le changement de stratégie et la diminution drastique de ses effectifs, Eclipse abandonna progressivement ses actions dans la majeure partie des Systèmes Terminus perdant aussi sa réputation auprès de nombreux mondes, entrainant un recrutement quasi uniquement basé dans les colonies asari et donc de membres asari, un cycle qui tend à s’accentuer avec le nombre de membres humains et galariens proche du néant.


    Les barons de l'ézo et les seigneurs de guerre


        Les anciennes puissances


      Profitant du chaos engendré par les multiples conflits dû au manque d’ézo, certaines puissances traditionnelles parvinrent à tirer leur épingles du jeu, anciens colonies volus comme Talis Fia, gouvernement très liés aux Systèmes Terminus comme l’Hégémonie ou simplement les incontournables comme Oméga. Ces puissances possédant un certain poids économique ou culturel intervinrent avec rapidité et sens du profit  approvisionnant les mondes les plus peuplés ou les factions les plus dangereuses achetant leur droit de transit sans recourir à une protection officielle trop couteuse. Très vite ces puissances traditionnelles se construisirent une réputation permettant à leurs représentants de parcourir les Systèmes Terminus relativement tranquillement afin d’ouvrir de nouvelles zones de vente ou d’exploitation. Toutefois leurs actions restent purement commerciales et ces puissances investissent la totalité de leurs gains dans leur propre reconstruction n’intervenant peu ou pas du tout dans la politique des Systèmes Terminus.

        Les nouveaux venus


      Nouveaux venus sur la scène galactiques, ces nouveaux barons de l’ézo sont principalement des dictateurs de monde éden riches en ézo, ou des seigneur de guerre ayant pris le contrôle de colonies, ou encore de pirates se servant dans les colonies concilliennes de la Travée de l’Attique. Des colonies comme les Abysses Néméennes, mais encore Anhur, Illium et Virmire qui se s’inspirent des actions des grandes puissances pour se faire une nouvelles places dans l’ordre qui change au sein des Systèmes terminus. Avec le vide laissé par Eclipse et les Soleils Bleus, ces puissances montantes n’hésitent pas à agir avec la plus grande violence se créant leur propre société de sécurité, diversifiant leur économie en extorquant les sociétés plus petites ou en attaquant directement les entreprises concilliennes, volant leur recherches, exécutant leur employés. Une stratégie agressive qui inquiète de plus en plus l’espace concillien voyant en ces nouveaux venus une menace future par leur stabilité remarquable dans les Systèmes Terminus.



Dernière édition par The Lost Storyteller le Dim 5 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://me-loststories.forumactif.com
avatar
The Lost Storyteller
Compte Fondateur
Informations
Messages :
91
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Aucune
Métier: Favoriser le destin
Alignement: Neutre strict

MessageSujet: Re: CODEX : Les Terminus   Dim 5 Jan - 13:25


Les Soleils Bleus

Si les Soleils Bleus étaient autrefois la valeur sûr des Terminus, l'organisation en plein âge d’or dominant quasiment tous les marchés du mercenariat des Terminus, le groupe est aujourd’hui en net déclin.
Darner Vosque, leader peu charismatique des Soleils Bleus, est aujourd’hui contesté jusqu’au sein même de ses lieutenants. Le groupe, s’il n’est pas encore en conflit interne, se dirige inexorablement vers sa disparition tel qu’on le connait, menant vers une mutation salutaire ou au contraire fatale.
Aujourd’hui, le groupe se voit partagé en trois parties, chacune se partageant une sphère d’influence particulière et ayant une vision précise de la mutation à réaliser. Et si ces groupes n’aspirent pas à un conflit ouvert, ils espèrent tous trois la disparition de leurs rivaux. Ils sont l'incarnation de la confrontation entre trois visions opposées et l’une d’entre elles viendra inéluctablement à écraser les autres, au risque de détruire la maigre paix en place.

    Les trois formes de l'organisation


    1.L'évolution par l'inertie


Darner Vosque, bien que peu apprécié de ses lieutenants, est encore l’un des puissants des Soleils Bleus. Malgré son caractère arrogant et son manque de vision à long terme, Vosque dirige la faction la plus influente et prône un mélange de conservatisme et de changement, le tout par des choix se révélant parfois incohérent et toujours sans ambitions majeures.
Le groupe de Vosque est installé principalement sur le monde de Zorya et sur Oméga, avec l’accord d’Aria.

    1a.Les principaux membres


Darner Vosque  (humain) : Officiellement dirigeant des Soleils Bleus, Vosque n'est en réalité le chef que d’une faction du groupe. Très peu apprécié et régulièrement la cible de tentatives d’assassinats, Vosque s’est réfugié sur Zorya et dirige son groupe depuis ce monde, vivant constamment dans sa demeure tenant plus du bunker que la maison traditionnelle.

Ackan (humain) : Peu connu hors des Soleils Bleus, Ackan est pourtant l’un de ses membres les plus influents dans le cercle interne. Stratège hors pair et lieutenant charismatique, ce conseiller de Vosque n’en est pas moins extrêmement ambitieux. Ackan dirige actuellement la plupart des missions des Soleils Bleus dans la sphère traditionnelle du groupe, extorsions, pillages et autres actions interdites en dehors de l’espace Terminus.

Mario Ceraghi (humain) : Principal soutien de Vosque, Ceraghi est ambitieux, impitoyable et tyrannique. Il dirige la branche des Soleils Bleus d’Oméga et fait le lien avec Aria. Ceraghi n’a aucun scrupule et se prend pour la deuxième personne la plus puissante de la station, exigeant de tous respect et obéissance. Sa présence déplait de plus en plus à Aria.

    1b.Les espèces


Humains : Composants la grande majorité des forces de Vosque, les humains occupent tous les postes clés à cause de la paranoïa du dirigeant voyant en tous les aliens des assassins probables.

Butariens : Relégués aux postes excentrés ou carrément sans intérêt, les Butariens restent tout de même une composante importante de la faction Vosque.

Turiens : Relativement épargnés par la paranoïa de Vosque, les Turiens n’en sont pas moins privés de postes clés et sont souvent envoyés en première ligne lors des missions à risque.

    2.L'évolution par l'adaptation


Alors même que la majeure partie des forces des Soleils Bleus partait combattre les Moissonneurs à l’autre bout de la galaxie, perdant par là même une bonne part de son crédit auprès des factions plus prosaïques des Terminus, une partie des membres des Soleils Bleus restèrent sur place pour tenir un minimum d’engagement auprès de quelques riches et influents clients. Parmi eux se trouvait un riche marchand Volus, Dorlan Hin. Ce dernier, commerçant de sable rouge, d’armes de tout calibre allant même jusqu’aux têtes nucléaires volées dans les stocks de la Hiérarchie sur les monde Volus, était un client régulier des Soleils Bleus et comptait sur eux pour protéger ses stocks, fournissant gratuitement armes et munitions à toute bande acceptant de combattre les Moissonneurs.

La naissance de la nouvelle faction des Soleils Bleus provient de la fusion de ces bandes mercenaires ou pirates avec les traditionnels membres. Désireux de combler les pertes dû à la guerre, les soleils Bleus recrutèrent nombre d’ancien rivaux ou anciens ennemis seulement ces nouveaux arrivant étaient fortement rétifs à travailler pour Vosque, jugé comme incapable et traître. La scission provint de cette réticence tournant vite en refus net, et le riche client volus, ambitieux et appréciant peu Vosque en profita pour financer exclusivement les contestataires du pouvoir.

Tout d’abord client, Dorlan Hin devint peu à peu un membre du groupe et sa parole devint encore plus vite la seule à être entendue éclipsant peu à peu les anciens lieutenants. Puis advint Badak Alko, un esclavagiste impitoyable et sanguinaire. Attiré par la richesse de Dorlan et l’idée d’un conflit prochain entre les Soleils Bleus, ce butarien devint rapidement le bras droit du volus, menant une politique agressive et ambitieuse. Seul Dorlan parvient à le freiner dans ses velléités guerrières, l’empêchant de déclarer la guerre à Vosque.

    2a.Les principaux membres


Dorlan Hin (volus) : Plus vieux que quiconque le supposerais, Dorlan était un riche marchand d’Irune. Seulement sa propagande anti turiens, et sa propension anormale à user de la force pour s’emparer des biens d’autrui valut à ce jeune commerçant ambitieux l’exil à vie. Rapidement Dorlan refit parler de lui sur la colonie de Talis Fia ou il déroba tout un stock militaire turien avec l’aide d’une bande pirate, le volus devint l’ennemi publique numéro un de la Hiérarchie.
Plus tard et après plusieurs tentatives d’assassinat avortées, Dorlan s’exila loin des mondes volus gagnant Oméga devenant un important commerçant de sable rouge et d’armes. Puis après un conflit d’intérêt avec Aria, Dorlan s’exila à nouveau gagnant le monde de Korlus. Sur ce monde Dorlan fit fortune en fournissant les Soleils Bleus jusqu’à ce que leur chef se fasse assassiner. Dès lors Dorlan entreprit de fournir quasiment toute la partie est des Terminus devenant une des plus grosses fortunes de la galaxie. Aujourd’hui Dorlan dirige une partie des Soleils Bleus et entreprend de dominer de la protection, des routes commerciales d’ézo, et des barons.

Badak Alko (butarien) : Ancien esclavagiste et vétéran du conflit d’Elysium, Badak est un soldat émérite et un excellent tireur. Charismatique et impitoyable, Badak est autant respecté qu’il est craint et possède une soif intarissable pour la violence sous toutes ses formes. Ne connaissant pas la discrétion, Badak prône la guerre directe et sanglante sans pitié et n’hésite pas à mener lui-même ses soldats.
Pourtant aussi sanguinaire soit-il, Badak respecte énormément Dorlan et ses capacité innées en stratégie et ne lui désobéira jamais du moins tant qu’il pourra satisfaire sa soif de violence

    2b.Les espèces


Butariens : Composants la grande majorité des effectifs, les butariens occupent la plupart des postes de décisions. De nombreux membres sont d’anciens esclavagistes ou terroristes et possèdent déjà un entraînement militaire. De plus la plupart d’entre eux ont fait partie de groupes ayant attaqués l’espace de la Travée ou même des colonies de l’Alliance et ils ont tous une haine quasi viscérale envers le conseil.

Turiens : Plutôt nombreux, les turiens occupent aussi des postes importants mais travaillent surtout avec Badak, Dorlan appréciant peu les turiens.

Humains : Peu nombreux, les humains constituent tout de même une part non négligeable du groupe. Ils sont principalement les gardes du corps de Dorlan ou ses émissaires avec les colonies ou les barons humains.

    3.L'évolution par la Force


La réaction interne des Soleils Bleus à la participation à la reconquête de la Terre peut être partagée en trois cas notables, la participation sans problèmes des suivants de Vosque, la  franche hostilité de ceux étant resté dans les Terminus et le regret. Ceux des Soleils Bleus qui regrettèrent la participation, autant pour des raisons personnelles que de réputation, se regroupèrent bien vite pour se trouver un ennemi commun, celui qui avait mené les Soleils Bleus à commettre cette erreur, Vosque.

Ils se regroupèrent sous l’égide d’un nouveau chef, un lieutenant des débuts du groupe, ayant connu Vido Santiago, le turien Titus Faronis. Autrefois plutôt calme et réfléchi, Faronis sombra dans la drogue et devint de plus en plus instable. Ces excès de drogue le rendirent fou furieux et il emmena petit à petit ses soldats dans des actes de barbarie de plus en plus violents. Le groupe tomba dans la piraterie et ne tint plus aucun contrat de protection ou de transports. Faronis mena de nombreux raid contre des colonies faiblement protégées ou contre d’autres groupes mercenaires, allant même jusqu’à combattre des clans vortchas ou même les puissants Berserkers.

Désormais Faronis ne se soucie même plus du reste des Soleils Bleus et ne garde le nom ou les sigles que par nostalgie que même les drogues à haute dose ne parviennent pas à effacer. Le groupe perd peu à peu tout lien avec ses racines allant même à recruter des vortchas et Krogans en son sein.

    3a.Les principaux membres


Titus Faronis (turien) : Ancien des Soleils Bleus, Faronis n’a pas supporté les changements qui ont atteints le groupe tout au long de son évolution. Pour lui les Soleils Bleus ont commis leur plus grosse erreur en acceptant d’aider Aria et l’Alliance Interstellaire lors de la Bataille de la Terre. Perdant peu à peu foi dans sa hiérarchie et tout respect pour Vosque, Faronis sombra dans la drogue et le jeu pour finir par perdre tout sens des réalités et devenir un monstre sanguinaire totalement déconnectée de ses actes. Désormais Faronis dirige le groupe d’une main de fer et mène ses soldats vers les pillages les plus spectaculaires dans le seul but de pouvoir financer ses besoins en drogues.

    3b.Les espèces


Turiens : Majoritaires dans le groupe, les turiens de Faronis sont quasiment tous accros à toute sortes de drogues et sont devenus insensibles à la douleur les rendant encore plus difficile à tuer que les turiens normaux.

Butariens : Plutôt nombreux, les butariens de Faronis sont pour la plupart d’anciens terroristes, ils adorent la destruction et les explosions.

Krogans/Vortchas : Peu nombreux, les krogans et vortchas commencent néanmoins à se faire une place dans le groupe de Faronis. En effet leur force et leur capacité de destruction sont très appréciés de la part de leur chef. Seulement ces Krogans sont particuliers car sont d’anciens membres de clans exclues pour leurs addictions à toutes sortes de drogues. Les Vortchas eux sont justes là pour servir en première ligne.




Dernière édition par The Lost Storyteller le Dim 5 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://me-loststories.forumactif.com
avatar
The Lost Storyteller
Compte Fondateur
Informations
Messages :
91
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Aucune
Métier: Favoriser le destin
Alignement: Neutre strict

MessageSujet: Re: CODEX : Les Terminus   Dim 5 Jan - 13:25


Les Berserkers


    Les Berserkers n’ont guère changé depuis la Grande Guerre, restant les brutes des Terminus, portant la guerre et le meurtre à toutes les colonies les moins défendues. Pourtant s’il y a bien eut un changement ce n’est pas tant sur les actions du groupe mais plus sur son fonctionnement. Car un changement majeur est intervenu dans le groupe par la personne de Garluck Wrang, un membre du clan du célèbre fondateur des Berserkers. Sauf que Garluck n’a jamais été exilé mais a quitté volontairement son clan lassé de la vie sur Tuchanka, et c’est avec la ferme intention de se tailler un empire galactique que Garluck a rejoint les Berserkers.

    Seulement Garluck est en plusieurs points différents de la majeure partie des krogans, il tient plus de Wrex que de tout autre d’ailleurs, Garluck possède une véritable vision pour l’avenir ou les krogans tiennent un rôle tout autre que celui de simples larbins. Et maintenant que Garluck a pris la tête du groupe, après avoir éliminé Ganar Wrang et tous les chefs remettant en doute son autorité suprême et totale, il peut mettre en marche son plan pour faire une place dans la galaxie à son empire.

    Les principaux membres


      Garluck Wrang : Ayant passé le rite sans grand problèmes, mais sans réussir à abattre un dévoreur, bien qu’il ait frôlé l’exploit, Garluck est un exceptionnel stratège, pour un krogan du moins, et surtout un krogan au physique impressionnant même pour les siens. Plus grand que la plupart de ses congénères, et surtout plus rusé et patient, Garluck ne supporta pas l’idée de passer sa vie sur Tuchanka et quitta son monde natal avec les recruteurs des Berserkers.

      Grimpant rapidement en rang pour atteindre le titre de foudre de guerre des berserkers, Garluck massacra sans pitié tous ses rivaux pour parvenir à reformer le groupe autour de sa volonté et de son idée. Garluck essaye de ne pas se mêler des affaires de Tuchanka mais ses idées penchent plus du côté de Wrex même s’il le trouve trop pacifique.

    Les espèces


      Krogans : Composant une bonne part des Berserkers, les krogans sont tout de même nettement moins nombreux que les vortchas même si la chose tend à s’inverser depuis l’arrivée au pouvoir de Garluck

      Vortchas : Largement majoritaires au sein du groupe, les vortchas servent de chair à canon lors des missions ou d’ouvriers en dehors. Les rares chefs vortchas sont tous fortement soumis à la volonté de Garluck mais possèdent plus de pouvoir qu’auparavant et sont plus écoutés.



Dernière édition par The Lost Storyteller le Dim 5 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://me-loststories.forumactif.com
avatar
The Lost Storyteller
Compte Fondateur
Informations
Messages :
91
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Aucune
Métier: Favoriser le destin
Alignement: Neutre strict

MessageSujet: Re: CODEX : Les Terminus   Dim 5 Jan - 13:26


Eclipse



    La Grande Guerre


      Eclipse. Si autrefois c'était une organisation qui à l'instar des Soleils Bleus pouvait inspirer la crainte à cause de leurs nombreux mécas, leurs techniques d'assassinat ou encore autres sabotages, l'image du groupe est grandement amoindrie aujourd'hui. Alors que Jona Sederis, la sociopathe qui dirigeait l'organisation, est mise à mort par le Commandant Shepard pendant la guerre, c'est son second, Sayn, qui reprendra le flambeau sous les ordres d'Aria. Il dirigera la flotte d'Eclipse durant toute la guerre en suivant consciencieusement les directives de la matronne d'Oméga, ce qui lui vaudra plus tard quelques détours. En effet après la grande guerre, Aria tenta de garder Sayn sous le coude, cherchant peu à peu à le soumettre à son autorité. Naïf, le Galarien se laissa porter au fil des semaines, concentrant les ressources d'Eclipse sur les ordres d'Aria plutôt que pour un objectif personnel de l'organisme.




    Le nouveau Commandement


      Malheureusement pour lui, son obsession pour la soit disant sécurité procurée par Aria lui vaudra de perdre des complexes de production d'ézo, ainsi que de nombreux dépôts de matériel propre à Eclipse à cause de l'intervention de nouvelles forces dans les Systèmes Terminus que sont les nouveaux barons, les pirates organisés, et les colonies en manque de ressources dans ces contrées hostiles. Après la perte de ses complexes d'intérêt vital pour Eclipse, un putsch interne eût lieu pour dégager le Galarien à l'esprit de décision inerte en l'assassinant sans sommation.

      La nouvelle dirigeante, une Asari nommée Deybia K'asz, s'imposa comme leader charismatique et pleine d'ambition. La jeune matrice, expérimentée aux actes mercenaires et autres combines illégales, reprit la société mercenaire en main. Sa première action fut de restreindre, face à la baisse significative du recrutement de personnels, les actions et opérations de l'organisme sur de nombreux mondes. K'asz se concentra davantage sur des colonies Asaris tout en changeant d'implantation des principaux quartiers de la société. Illium fut déterminé comme nouveau siège de la société.

      Les fonds bas de cette époque-là fit qu'Eclipse autrefois maîtresse dans la gestion de mécas de combat dut pour l'instant mettre entre parenthèse cette composante dans ses effectifs.



    La nouvelle Eclipse


      K'asz dut réorienter les objectifs et contrats de l'organisation. Elle se concentra en premier temps sur une nouvelle vague de propagande sur des lieux opportuns comme Illium, Oméga - où Eclipse avait tout de même gardé un comptoir afin de ne pas perdre de vue les Berserkers et les Soleils Bleus -, ainsi que d'autres petits mondes pas encore atteints par une autre influence notable. Bien qu'heurtée de nombreuses fois par les barons de l'ézo qui bloquent inlassablement les avancées d'Eclipse, le recrutement reprit sa progression, étonnamment quasiment exclusivement par des Asaris; les humains et galariens se faisant de plus en plus rares désormais.

      Pour contrer ces nouvelles factions en puissance, Eclipse commença par racheter des groupes ayant perdu, à cause de la guerre ou de nouvelles ambitions, de petits groupuscules mercenaires ainsi qu'au ralliement de pirates grâce au talent de diplomatie dont fait part la dirigeante K'asz. A l'inverse de Sederis, K'asz arrive a fédérer par la confiance et l'adhésion plutôt que par la crainte et la frustration.

      Par la suite, Eclipse débuta par reprendre, en plus d'activités de surveillance, la protection de sociétés, de zones sensibles, voire même d'installations gouvernementales. Illium était en premier lieu la première concernée, et déjà sur Oméga les premiers contrats commencent doucement à prendre forme. K'asz nomma un des derniers humains encore en faction d'Eclipse, Jacen Poren, comme chef du comptoir Eclipse à Oméga dont K'asz espère qu'il arrivera à reprendre l'usine de mécas dont elle avait l'objectif.



    Les nouveaux défis


      Le changement de stratégie et la diminution drastique de ses effectifs entraîna une diminision de l'influence réelle d'Eclipse dans les Systèmes Terminus, se concentrant de manière régionale sur certaines zones, dans l'attente de pouvoir s'étendre afin d'atteindre l'apogée de jadis. Concentrée autour de quelques zones bien précises, Eclipse entend s'assurer des bastions et des mains mises sur des colonies et/ou zones que ni les barons, ni les pirates, ni les concurrents ne pourront reprendre. Le cycle de recrutement est désormais de plus en plus inscrit chez les Asaris à cause des zones ciblées par K'asz. Un cycle qui tend à s'accentuer avec le nombre d'humains et de galariens qui s'épuise peu à peu.

      Bien que les contrats d'Eclipse reprennent, K'asz s'efforce de rester dans une ligne de conduite professionnelle et stable : la sécurité, la protection, la surveillance, l'espionnage. Une ou deux cellules, plus lointaine du commandement de K'asz, accepte quelque fois des contrats d'extorsion, de kidnapping ou d'assassinat ou encore de contrebandiers.

      Les premiers objectifs de la société sera de reprendre un complexe d'ézo efficace et durable. A savoir si K'asz osera affronter les Soleils Bleus, les nouveaux barons ou si le frisson du risque de l'investissement viendra lui démanger l'échine.




      Membres influents et dirigeants d'Eclipse :
      → Dirigeante : Deybia K'Asz (Asari - Illium)
      → Chef de comptoir : Jacen Poren (Humain - Oméga)
      → Chef principal : Myria Faeren (Asari - Cyone)
      → Chef principal : Sara P'lo (Asari - Thessia)
      → Différents chefs de cellules notables : "Fronde" (Asari), "Destin" (Galarien), "Sion" (Asari);...
      Effectifs principaux d'Eclipse et implantations majeures :
      → Illium : 8 cellules. + QG d'Eclipse // Chef : Deybia K'Asz
      → Oméga : 1 cellule, 1 comptoir. // Chef : Jacen Poren
      → Bekenstein : 1 cellule.
      → Thessia : 5 cellules.
      → Cyone : 7 cellules.
      → Nasurn : 2 cellules. (Monde Galarien, le seul monde non-Asari).
      Flotte d'Eclipse :
      → Illium : 3 vaisseaux de combat. (~Corvette/Frégate)
      → Cyone : 2 vaisseaux de combat. (~Corvette/Frégate)
      → Oméga : 1 Corvette.
      NB : Les navettes, transports de lignes et autres transporteurs ne sont pas indiqués.


Revenir en haut Aller en bas
http://me-loststories.forumactif.com
Contenu sponsorisé
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: CODEX : Les Terminus   

Revenir en haut Aller en bas
 

CODEX : Les Terminus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [VENTE] Divers : Codex , Rackham , GW , JDR ...
» The flying orks > un codex pour une liste d'ork volants
» Codex Apocalypse
» Le futur prochain codex orks
» Nouveau codex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Codex-