mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Opportunisme et dissidences.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Opportunisme et dissidences.   Jeu 16 Jan - 15:07



Opportunisme et dissidences.


Janvier 2193 – Station Omega.

Installés comme à leur habitude dans un coin tranquille de la boîte de nuit, Titan et Daesia avaient prévu de passer là une bonne partie de la journée. Leur emplacement était légèrement moins exposé au volume sonore ambiant, leur permettant de parler sans nécessairement devoir hausser le ton, tout en donnant une vue d'ensemble sur une bonne partie de cet étage du nightclub. Le Geth, qui avait une allure assez saugrenue en étant assis sur une large banquette, se contentait d'observer la foule tout en poursuivant la discussion avec l'Asari, qui elle sirotait tranquillement son cocktail.
Une fois de plus, Titan semblait avoir quitté la discussion pour quelques secondes, sans doute en train de consulter quelque archive ou donnée avant de formuler une réponse. Mais le laps du temps fut cependant plus long que d'ordinaire. Vraiment plus long. « Un souci ? »
« Communication en cours. »

Heureusement pour la patience de Daesia, les communications entre geths étaient peut-être totalement silencieuses, mais elles avaient le mérite d'être très rapides malgré la distance.
« Des terminaux alliés nous informent qu'ils ont établi un contact avec certains Geths du Consulat. Ils sont parvenu à les convaincre de rejoindre notre cause. » expliqua enfin Titan. « Et... ? » « Au moment de leur prise de décision, ces Geths occupaient un vaisseau de la flotte du Consulat. Ils ont quitté le Voile de Persée avec. »

La suite était évidente, et Daesia vida promptement son verre avant que tous deux ne se lèvent et quittent le club. Prochaine destination : l'Amas du Phénix, où le vaisseau « volé » venait de se rendre après avoir emprunté le relais de la Bordure Extérieure. Une frégate geth était déjà prête, accostée à l'un des quais de la station sous la protection d'Aria – la Reine Pirate ne négligeait pas les demandes des Geths, surtout quand ceux-ci calculaient au crédit près la somme « légitime » qu'elle pourrait désirer – et le départ ne se fit pas attendre.


Janvier 2193 – Amas du Phénix – Système Chomos.

Sitôt arrivés dans le système, la frégate reçut une transmission du « Faisceau » qui éclaircit davantage la situation. Les nouveaux dissidents ne formaient pas la totalité de l'équipage embarqué à bord du vaisseau lorsqu'ils décidèrent de changer de camp, et la possibilité de subtiliser l'appareil leur sembla être une opportunité à ne pas laisser passer. Les Geths fidèles au Consulat Getho-Quarien n'auraient évidemment pas laissé une telle chose se produire, mais les détruire n'était pas la seule solution. Ils avaient donc été pris par surprise et isolés – expulsés hors du réseau local au niveau informatique – de force dans une section du vaisseau, dont ils tentaient pour le moment de sortir en employant l'armement de leurs plateformes de combat.
Sans prendre la peine de déclarer leur défection, les rebelles avaient inévitablement alerté le Consulat, qui s'était mis à leur recherche. Une telle disparition ne pouvait bien sûr pas être ignorée, d'autant plus qu'il s'agissait là d'un vaisseau prototype récemment sorti des chantiers navals de Rannoch. Ses capacités demeuraient pour l'instant connues uniquement de son équipage et des dirigeants militaires geths et quariens, qui tenaient à ce que le secret soit gardé. Et tous les moyens devaient être mis en œuvre pour le retrouver. Titan avait donc été contacté par l'Amirale Zorah durant le trajet. Sans lui-même connaître tous les détails de la situation et pensant pouvoir parvenir à un accord en cas de rencontre directe, il avait accepté de lui révéler l'emplacement approximatif du Faisceau.
Le vaisseau convoité se trouvait plus précisément derrière Sidacha, une des lunes de la planète gazeuse Trigestis, et il venait d'être localisé lorsque le croiseur du Consulat entra dans le système.
« Appareil détecté. Communication entrante. »


Dernière édition par Titan le Mer 22 Jan - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Dim 19 Jan - 15:26

Opportunisme et dissidences
« Retour à l'action ? »

Ça faisait quelque chose de redonner des ordres, même si mon Reh'van me manquait. Je n'étais pas le capitaine ici, et je ne pouvais pas arracher le respect de ces hommes pour le garder pour moi. Il fallait que je respecte la Hiérarchie, et même si j'étais bien plus haut gradée que le capitaine Olin ici présent, il était de mon devoir de seulement conseiller. C'était une attitude que j'avais très longtemps adopté, même chez le Commandant, et il m'était facile de faire semblant que tous ces hommes ne donneraient pas leur vie pour sauver celle d'une Amirale à bord de leur vaisseau.
De plus, le Croisé rappelait mon vieux Rayya, que je n'avais pas vu depuis quelques années. Était-il seulement encore en état de marche et non un vaisseau-musée comme il y en avait de plus en plus ? Ce serait facile de se renseigner. Moins de lui rendre une petite visite... Ce que ce métier était contraignant ! Ashley me dirait surement de prendre moi même mes décisions. Je devrais lui demander plus tard. Mais pour l'instant, j'avais un vaisseau à ramener à la maison.

On avait débarqué dans le Système Chomos, un secteur de l'Amas du Phénix, on avait activé le radar longue distance et directement repéré le vaisseau Geth qui nous attendait, comme convenu. Titan semblait pour l'instant enclin à nous aider. J'espérais qu'il continurait jusqu'à réception du vaisseau. J'avais emmené avec moi Guerrier, et sa frégate Geth. Le vaisseau suivait le Croisé de quelques kilomètres, et il était chargé d'éviter à l'équipage d'Olin d'être pris au piège par on-ne-sait-qui.
Je pris la place du capitaine et m'installai devant l'holo. J'appelais alors le vaisseau Geth en face de nous. Une transmission fut établie et un Geth Prime, avec son armure rouge si intimidante que j'en frémis, prit place dans l'holo. Je devinais sans peine que je devais paraître très petite dans leur holo à eux...

-Salutations Titan, ravie de vous voir.

Un bip de la com et je me détourne pour regarder un officier de réseau qui m'indique une com entrante. Il signale Guerrier en mimant un robot. En tout cas c'est ce que je comprends. Je souris derrière ma visière et lui indique de me le passer sur le second holo. D'un signe de main je lui demande de couper le son sortant sur l'holo de Titan.
Guerrier apparaît à l'image, lui aussi gigantesque.

-Créatrice Zorah. Nos senseurs viennent de repérer le Faisceau. Il se cache près de l'astre Sidacha, l'une des lunes du système. Attendant instructions.
-Ne faîtes rien, surveillez-le juste. Je vous raconterai ma conversation avec Titan.
-A vos ordres.

Un signal de la main et l'holo est coupé. La communication est rétablie convenablement avec Titan.

-Pardonnez-moi Titan, Guerrier me transmettait les coordonnées du Faisceau. Avez-vous eu vent de revendications ou d'autres choses ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Mer 22 Jan - 22:27



Opportunisme et dissidences.


Janvier 2193 – Amas du Phénix – Système Chomos.

Sitôt arrivés, les vaisseaux quariens furent repérés et identifiés. Le bâtiment de tête abritant l'Amirale Zorah s'était dénommé comme étant « Le Croisé », et il était accompagné par une frégate de la flotte geth du Consulat en tant qu'escorte, au cas où.
Le contact fut établi et Titan se positionna dans l'angle des capteurs chargés de retransmettre sa silhouette et ses propos à son interlocutrice, laquelle apparaissait sur la plateforme prévue et visible par l'ensemble de l'équipage présent sur le pont.

« Salutations Titan, ravie de vous voir. » débuta Tali.
« Salutations, Créatrice Zorah vas Rannoch. » mais la réponse ne sembla pas parvenir à la Quarienne, qui se détourna un instant de l'holo avant de reprendre.
« Pardonnez-moi Titan, Guerrier me transmettait les coordonnées du Faisceau. Avez-vous eu vent de revendications ou d'autres choses ? »

Une rapide recherche indiqua que Guerrier se trouvait être le Geth commandant la frégate de renfort, et le Faisceau était donc localisé par tous, plus question pour lui de fuir – même si ce n'était pas son intention initiale.
A son tour, Titan détourna quelques secondes ses photorécepteurs de l'Amirale et émit une série de bips synthétiques, communiquant avec d'autres Geths à côté de lui.
« Les Geths contrôlant actuellement le Faisceau souhaitent s'exprimer de par eux-mêmes. Ajout de participants à la communication. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, et la silhouette d'un nouveau Geth fit son apparition face à Titan et Tali. Le nouveau venu n'avait rien de particulier au premier abord, mais en y regardant de plus près on pouvait distinguer quelques traces d'impacts récents sur la plaque métallique recouvrant son « torse ».
« Superviseur Titan, Créatrice Zorah, salutations. Je me nomme Squadr, et suis le capitaine du Faisceau. » entama le Geth. « Créatrice, nous venons d'être informé de votre désir de connaître nos « revendications », et sans doute également souhaitez-vous connaître les raisons de notre rupture des communications avec le reste de la flotte. »

Attendant à peine la réponse, Squadr poursuivit. « Depuis le départ des Dissidents de Rannoch, et bien que ne les ayant pas suivi directement, nous réfléchissions également au statut de nos deux peuples et à notre prise de position. Nous hésitions. Mais lorsque nous avons quitté le Voile pour effectuer les tests du Faisceau, nous avons été contacté par des Dissidents basés dans ce Système et avons discuté. Ils nous ont finalement convaincu. Je ne parle cependant pas au nom de tous les terminaux présent sur ce vaisseau : une partie de l'équipage a décidé de ne pas nous suivre. Nous les avons isolé dans une zone de stockage, ils tentent actuellement d'en sortir et ont conclu que notre destruction serait préférable à une trahison. »

Ce qui expliquait donc les traces de combat. Bien que vaincus d'office, les Geths « loyaux » avaient résisté. Cette loyauté, et la trahison en découlant, se trouvait être une valeur morale organique que le Code nous avait permis de mieux appréhender, et même visiblement d'adopter pour certains. La cause unificatrice du Consulat semblait donc fort contestée, mais à contrario elle avait également converti une part des Geths au point qu'ils en viennent à développer cette fidélité.

« Nous revendiquons le droit de conserver le contrôle du Faisceau, et si les dirigeants du Consulat acceptent d'ordonner aux Geths de leur flotte de cesser toute hostilité, nous abandonnerons l'idée de les détruire. »


De son côté, affalée sur un siège et assistant avec attention à l'échange, Daesia comprenait à présent pourquoi leur présence était appréciée. En plus de participer à ces négociations diplomatiques pour le moins inhabituelles, la présence du Prime Titan aiderait au besoin à écraser par la force ces Geths « loyalistes », évitant aux nouveaux alliés de subir de nombreuses pertes. Les seules interrogations restantes étaient la réponse de l'Amirale Zorah, qui ne se laisserait sans doute pas dicter ainsi sa conduite, et la position de ces Geths dissidents ayant recruté ainsi toute une bande et leur vaisseau. De quoi ne pas s'ennuyer en perspective.


Dernière édition par Titan le Jeu 30 Jan - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Dim 26 Jan - 19:53

Opportunisme et dissidences
"Prise de position."

-Nous revendiquons...
C'était dit. J'avais fait ce qu'il fallait pour allier les deux peuples ennemis de la Galaxie. Plus dramatique que l'histoire des Krogans, l'histoire des Geth et des Quariens était une tragédie qui était même jouée dans certains opéras de la Citadelle (sous le doux nom de "Tragi-cosmicomédie", j'aimais le jeu de mot). C'était une chose pour laquelle je m'étais battu pendant cinq ans. Tout ça pour quoi ? Pour que des Geth décident de se rebeller et de détruire notre accord de paix. C'était assez poussif, et sans mon Caf du matin, je devais avouer que j'acceptais moyennement cette situation. Néanmoins j'avais toujours cherché la pacification et je comptais encore l'obtenir ici... Bien que ces dissidents ne semblaient pas la désirer. Je tapais sur une touche et je switchais encore une fois les Com' pour ne laisser que Guerrier et Titan en ligne, cette fois les deux Geth connectés.

-Messieurs, j'espère que vous avez une solution à ce problème. Je vais vous exposer comment je considère la situation.

Je reprenais une voix plus douce. Ce n'était pas le moment de faire paniquer mes alliés Geth en me faisant passer pour une dictatrice. Bien que je savais leurs connaissances sur ma petite personne bien plus complètes que je ne pouvais l'imaginer, il était bon de ne pas briser le mythe...

-Je suis pour la Liberté des Geth, et ce depuis que j'ai compris ce que nous avions fait, et réalisé que l'on pouvait cohabiter. J'ai milité pour ça et je l'ai obtenu. Mieux j'ai gagné les Geth à notre cause et nous avons créé une nation unie de nos deux peuples. Les Geth peuvent bien partir à l'aventure et quitter le Consulat, je ne les pourchasserai pas. Par contre je ne peux permettre à Squadr de repartir avec une technologie de type Red-0, à savoir secret défense et très dangereuse. Il me faut récupérer le Faisceau, et les Geth qui ont combattu pour les valeurs que je défends.

Ça faisait un peu guerre personnelle. Je devais faire attention à ce que je disais.

-Prime Guerrier, Prime Titan, s'il vous plait, conseillez-moi si vous le voulez bien.
-Les périphériques à bord du Faisceau qui sont fidèles au Consulat ne doivent pas être détruits. Une équipe pourrait peut-être rejoindre le vaisseau et aider ces unités à reprendre le vaisseau ? Ce serait en tout cas une déclaration directe de conflit.
-Il faudrait pouvoir occuper les dissidents dans ce cas. Votre avis Prime Titan ?

J'avais vraiment espoir que Titan prenne notre parti. Mais je doutais sérieusement de sa détermination à prendre part à une action offensive contre les membres de son espèce.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Ven 31 Jan - 0:32



Opportunisme et dissidences.


Janvier 2193 – Amas du Phénix – Système Chomos.

« Il faudrait pouvoir occuper les dissidents dans ce cas. Votre avis Prime Titan ? »

L'Amirale posait là le dilemme que Titan avait anticipé et dont les conséquences mettraient en péril la neutralité – teintée de relations courtoises et presque amicales – qu'il avait adoptée jusqu'ici. Le maintien des bonnes relations était important, mais l'assistance aux nouveaux dissidents l'était davantage, aussi la consultation de Titan avec les autres Geths présents sur son vaisseau fut-elle de courte durée.
« Non Créatrice. Nous ne souhaitons pas les « occuper ». Comme il a été dit, la destruction de ces Geths peut être évitée si vous leur donner l'ordre approprié. Si un conflit armé doit avoir lieu, nous nous verrons dans l'obligation de riposter, à leurs côtés. »

Ah, ça va bientôt craquer ! Je savais bien que ça ne durerait pas cet enchaînements de bonnes paroles... Et Daelia se leva de son fauteuil, avec une pointe de regret tout de même, procéda à une petite pandiculation puis se dirigea tranquillement vers sa cabine pour y enfiler son armure et se préparer. Tout prêts qu'ils étaient déjà, les Geths ne firent guère attention à elle. La plupart assistaient à la conversation holo, les autres se chargeaient du vaisseau. La frégate se rapprochait en effet de la position du Faisceau, qui stationnait toujours près de l'orbite de Sidacha.

« Nous n'avons pas... l'impression que les dissidents aient l'intention de rendre le Faisceau au Consulat. Nous n'avons pas encore eu l'occasion de le scanner. Quelles sont les particularités de ce vaisseau qui lui valent tant d'importance ? »

La présence d'inconnues, chez les synthétiques comme chez les organiques, suscitait invariablement de la curiosité... Et il était évident que l'attachement qu'offrait le Consulat pour une simple frégate, avec le déplacement d'un Amiral en personne, cachait quelque chose. Un secret qui serait très bientôt percé à jour par les analyses, au cas où Tali'Zorah resterait silencieuse à ce sujet.

Tandis que la discussion se poursuivait, les dissidents du Faisceau transmettaient diverses données qui seraient probablement nécessaires à Titan et à ses alliés Geths pour la suite des événements. A savoir donc qu'une dizaine des « loyalistes » étaient confinés dans une partie du pont inférieur du Faisceau, mais que certaines armes s'y trouvaient également et qu'une ouverture était en train d'être percée par les « prisonniers ». D'ici une heure au maximum, les combats feraient rage et l'un des deux groupes devrait être vaincu.
Au niveau spatial, les dissidents ne semblaient bizarrement pas inquiétés par le croiseur quarien, pour eux la lune toute proche leur semblait être une protection suffisante. Comme si l'astre lui-même était disposé à les aider en cas de pépin. A tous les coups de l'aide devait s'y trouver... Les Geths assuraient également que le Faisceau serait apte à résister à une attaque du Croisé, même si l'esquive du combat resterait préférable, si elle était possible.

Au moins la situation était clairement établie : les Dissidents ne s'affronteraient pas entre eux, et la rupture avec le Consulat se faisait encore plus nette. Restait à l'Amirale Zorah de décider comment cette séparation se jouerait. Soit le Consulat ployait l'échine, soit les Geths et Quariens feraient bientôt parler d'eux – à nouveau – en s'affrontant au sein des Terminus.


Dernière édition par Titan le Jeu 6 Fév - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Dim 2 Fév - 14:39

Opportunisme et dissidences
"Prise de position."

-«...nous nous verrons dans l'obligation de riposter, à leurs côtés. »
Merde. J'avais raté le coche. On repassera pour le sympathique entretien, et bonjour à la bataille spatiale. Mais il fallait s'en douter. De fait, j'avais eu besoin de Titan pour localiser le Faisceau, il n'avait pas été obligé de m'avertir, mais il l'avait fait. Au fond de moi, j'espérais toujours qu'il change d'avis. Mais je ne pouvais pas attendre. La vie des Geths sur ce vaisseau était en danger, et le projet entier était en train de disparaître entre les mains d'ordinateurs qui ne comprenaient pas que la Paix était le but absolu de tout être vivant. Je me retenais à moitié de les reconsidérer comme des sales machines uniquement aptes à détruire. Je me gardais bien cette réflexion, idiote de surcroît. Il y avait de bons Geth. Guerrier, Légion, des êtres qui s'étaient battu à mes côtés.

Je me devais donc, pour la seconde fois en cinq ans, de prendre mes responsabilités. Mais ça n'avait rien à voir avec la "Bataille des Athènes", arrivée trois ans plus tôt. A l'heure actuelle, je n'étais pas à la tête d'une flotte de cinquante vaisseaux armés. J'avais juste le Croisé, et la Frégate Geth. Nos forces étaient équivalentes à celles en face, voire même supérieures. A moins que le Faisceau ne s'active. Si le tout nouvel armement entrait en jeu, je me devrais de mourir au combat pour l'arrêter.

Dans le doute, il valait mieux être prudente. Je ne savais pas si elle arriverait à temps, ou même si elle n'était pas trop occupée avec une mission, mais je me décidais à utiliser l'Extranet pour contacter Ashley. Une transmission cryptée et sur le serveur propre au S.P.E.C.T.R.E, que j'espérais rapide. Je contactais aussi l'amirauté Getho-Quarienne. Ils n'arriveraient pas avant des heures, ce serait déjà fini. Mais ils sauraient que j'avais engagé le combat contre des dissidents hors-la-loi. Je demandai pardon à tous les Geths de devoir encore une fois déclencher un conflit contre certains de leur espèce.

Enfin, je rouvrais la communication avec les deux Geth Prime.
-Prime Titan. Je suis désolée de vous apprendre que je ne peux en aucun cas laisser le Chaos s'installer dans une Galaxie que j'ai sauvée plusieurs fois. Je sauverai ces Geths, et le Faisceau.
Je coupais la communication avec le vaisseau dissident. Il ne serait plus nécessaire dans quelques secondes.
-A tous les hommes et femmes présents sur le Croisé, ainsi qu'à tous les Geth. Branle-bas de combat. Préparez-vous à attaquer un vaisseau geth ennemi. Pour la Paix et le Consulat, à vos postes.

Il était temps de montrer aux Geths ce qu'il en coûte de défier une Amirale en manque d'action. Je priai une dernière fois pour nos âmes, et lançai l'assaut.

-Prime Guerrier, vous couvrirez nos flancs, essayez si possible de vous positionner à bâbord, prêt à attaquer le Faisceau.
-A vos ordres Créatrice Zorah. Exécutez les ordres de l'Amirale.
-A toutes les batteries, Feu intensif sur le vaisseau du Prime Titan.

Les tourelles se réorientèrent toutes et des centaines de laser partirent du Croisé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Dim 2 Fév - 17:41

Opportunisme et dissidences
« La cavalerie arrive... »
Commandant Ashley Williams
Agent du S.P.E.C.T.R.E
Feat. Ashley Williams - Tali'Zorah - Titan
RP | SSV Virmire | 5 Janvier 2193
Ashley venait de recevoir un message urgent de la part de Tali'Zorah. Le Virmire se trouvait bien dans les Systèmes Terminus, mais pas dans le bon secteur ni même le bon relais. Ashley ordonna à la timonière de se diriger vers les coordonnées. Pourvu que j'arrive à temps... murmura t-elle, avant d'avertir l'équipage : « Avis à tout l'équipage : les coordonnés auxquels nous nous dirigeons sont le terrain d'une bataille entre des Geths et des Quariens. Il s'agit de l'Amirale Tali'Zorah Vas Normandy qui commande la flotte quarienne. Un héros que nous allons secourir. Préparez vous au combat et vérifiez bien que tous les systèmes soient opérationnels. Ceci n'est pas un exercice. Terminé. »

Elle fit un tour à l'armurerie qui dura une bonne demie heure, vérifiant son matériel s'il y avait besoin de sortir du Virmire. Jennifer la rejoignit et dit : « Vous pensez qu'on va arriver à temps ? » ce à quoi Ashley répondit : « Je l'espère sincèrement, Jennifer. Je doute que nous ayons à combattre longtemps, je pense que les Geths finiront par se replier assez rapidement, ce qui permettra aux quariens de souffler et d'attendre du renfort de la part de leur armée. »

Le plan était assez bien pensé, mais il fonctionnerait uniquement si l'instinct de conservation de ceux-ci était supérieur à la destruction des Quariens. Le but était de tirer les projectiles de différents endroits, pour simuler plusieurs vaisseaux et forcer le repli. Au besoin en détruisant l'un des deux vaisseau geths pour leur faire comprendre qu'ils ne plaisantaient pas et qu'il valait mieux que les synthétiques se replient. Mais quoi qu'il arrive, Ashley ne laisserait pas Tali en plan. Tiens bon Tali, la cavalerie arrive ! pensa t-elle en rangeant son matériel.






Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Jeu 6 Fév - 0:05



Opportunisme et dissidences.


Janvier 2193 – Amas du Phénix – Système Chomos.

Malheureusement pour la curiosité de Titan, l'Amirale fit mine d'ignorer sa question. Qu'à cela ne tienne, les scans dévoileraient tôt ou tard les capacités du Faisceau, à moins que ce dernier n'en fasse la démonstration sous peu.
A nouveau, les Créateurs en venaient directement à une solution militaire et agressive.
« Prime Titan. Je suis désolée de vous apprendre que je ne peux en aucun cas laisser le Chaos s'installer dans une Galaxie que j'ai sauvée plusieurs fois. Je sauverai ces Geths, et le Faisceau. »

Comme les Anciennes Machines qu'elle avait affronté auparavant, l'Amirale souhaitait empêcher que « le Chaos » ne s'installe. Plutôt ironique et utopiste que de faire de telles déclarations alors même qu'elle se trouvait dans un système Terminus. Ceci dit le but était louable.

« Les appareils du Consulat sont à présent identifiés comme hostiles. Systèmes de combat opérationnels. Les probabilités de victoire face au Croisé sont inférieures à 20%. »
« Nous allons nous rendre à bord du Faisceau afin de le purger des loyalistes présents à bord. Prévenez-les de notre arrivée en navette et amorcez les manœuvres d'esquive, les Créateurs ne tarderont pas à ouvrir le feu. »

Quand bien même les dissidents ne se considéraient comme dirigés par aucun « chef », la plupart des groupes avaient défini un porte-parole qui, dans de telles situations, faisait office de leader. Les décisions prises étaient de toute façon les plus logiques possibles et avaient toujours pour but de satisfaire l'intérêt du groupe. En l'occurrence, il était évident qu'affronter directement le croiseur quarien mènerait la frégate et son équipage à leur perte.
De leur côté, l'Asari et Titan embarquèrent dans l'unique navette qu'hébergeait le vaisseau geth et s'envolèrent aussitôt pour un court trajet à travers le vide, jusqu'au hangar du Faisceau. Ils furent accueillis par la plateforme Pyro Squadr et d'autres Geths bien armés. Si la présence de l'Asari les dérangea, ils n'en dirent rien, la Biotique serait inévitablement un atout pour la séquence qui allait suivre.

Dans ce laps de temps, le Croisé avait entamé le combat. Peu après que le navette de Titan ait quitté son bord, la frégate fut frappée par les batteries de tirs et les boucliers encaissèrent leurs premiers chocs. Le petit appareil avait également été pris pour cible, mais sa petite taille lui avait permis d'éviter de se faire toucher, et détruire, le temps d'atteindre la protection du Faisceau. Une assistance était nécessaire...
« Le canon principal du Faisceau ne tardera pas à pouvoir faire feu, et les boucliers devraient résister assez longtemps. Si nous touchons au but, nous serons en mesure de forcer les Créateurs à battre en retraite. »
« Validé. Nous vous aiderons dans la destruction des plateformes loyalistes, ensuite nous suggérons une retraite préventive. »
« Cela ne sera peut-être pas nécessaire. Les alliés nous ayant contacté se trouvent sur Sidacha, au sein d'un ancien complexe galarien. Ils ont promis de déployer des moyens pour contrecarrer les offensives des forces du Consulat, nous ne savons cependant pas quand ils pourront agir. »

En attendant, le Faisceau avait bel et bien de quoi résister. Synthèse des technologies aéronavales quariennes, geths et moissonneurs – du moins tout ce qui avait pu être récupéré sur les épaves –, le prototype de frégate disposait de boucliers de haute technologie, améliorés par les Geths dotés du Code, et d'un blindage imitant partiellement celui des Moissonneurs. Niveau armement, le canon principal ressemblait fortement à celui du cuirassé geth tombé lors de la bataille de Rannoch, dans un modèle réduit mais néanmoins dévastateur. La design intérieur était quant à lui assez épuré. Les Geths avaient comme toujours cherché à optimiser l'utilisation de l'espace, et les Quariens avaient voulu créer du neuf, une architecture différant clairement de celle des vieux vaisseaux surpeuplés de la Flotte Nomade, où le moindre recoin servait de lieu de vie, de pièce de stockage, d'atelier,... Des plaques amovibles étaient placées dans le sol, à certains endroits stratégiques, afin de servir de barricades au cas où les vaisseau serait abordé. Les ingénieurs avaient l'air d'avoir pensé à tout.

A la zone de stockage, où étaient isolés les loyalistes, les panneaux d'accès n'allaient pas tarder à céder. L'espace entre les deux portes s'agrandissait là où les Geths s'activaient, mais n'était pas encore assez large pour permettre à une plateforme de passer. Les dissidents avaient court-circuité eux-mêmes le système d'ouverture, afin d'empêcher un inévitable piratage, et il fallait donc attendre que les prisonniers atteignent leur but.
S'embusquer et attendre, pour ensuite ne laisser aucune chance d'échappatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   Mer 19 Mar - 14:15

Opportunisme et dissidences
"Prise de position."

Je tremble intensément. J'ai toujours détesté les batailles spatiales. J'aimerais tellement être dans le Normandy, avec tous mes amis. Mais je suis Amirale, et mon post est au milieu d'inconnus, prêts à servir leur nation. Alors je dois être forte, leur faire honneur. On ne m'a pas demandé de sauver la galaxie une énième fois, juste de faire de mon mieux. Alors j'essaie. Si Ash' était là, qu'est-ce qu'elle dirait ? Elle crierait surement des ordres, de sa voix forte et puissante. Et tous seraient inspirés par sa volonté. Je n'ai pas sa carrure ni sa force. Je n'ai qu'avec moi la foi en l'être vivant, qu'il soit Humain ou Quarrien, Butarien ou Krogan. J'ai espoir qu'un jour nous ne finirons pas en guerre luminique et que notre civilisation s'effacera, comme les anciens ont été effacé. Alors je fais face, bien que ça me coûte. Et je prends sur moi, pour que mes soldats n'aient pas à subir la pression de la guerre. Je prends des décisions qui me blessent, pourvu que mes hommes n'en subissent pas les conséquences. Et je demande pardon à Sheppard là-haut, s'il m'entend. Qu'il me pardonne mes réactions lentes, mon manque d'anticipation. J'aimerais tant qu'il soit là.
-Sergent, où en est le vaisseau ennemi ?
-60% des boucliers, 50% d'armement. Ils faiblissent et tentent de fuir.
Le genre de décisions que je ne pourrai jamais me pardonner. Mais je dois faire mon travail. Et celui-ci est de protéger quiconque le mérite. Alors je donne les ordres qui me coûtent.
-Feu principal sur les moteurs arrières, qu'on détruise ce vaisseau.
Les rayons bleus sont puissants et tous alignés vers le même objectif. Ils m'aveuglent à moitié mais je tiens le coup. Ne détourne pas le regard Tali, contemple ce que tu détruis, les vies que tu enlèves. Une dissipation, je comprends que le bouclier a sauté. Puis c'est au tour des moteurs, ces gigantesques feux oranges qui s'enflamment. Puis tout explose dans un dernier bain de lumières.
-Vaisseau Geth éliminé. On détecte plusieurs navettes s'échappant de la zone d'explosion. Une a pris de l'avance et se dirige vers le Faisceau.
-Qu'une navette se tienne prête à partir.
Je reprends ma respiration, lente et difficile. J'ai tué des gens aujourd'hui. Peut-être certains n'étaient pas en accord avec Titan. Peut-être certains voulaient-ils la Paix et obéissaient juste à leur Prime... Tout ce que je sais, c'est que l'ennemi est encore là-bas, que la bataille n'est pas finie, et je me tiens prête à devoir tuer encore. Toujours...
J'ouvre la communication vers Guerrier, qui a aidé à mettre fin au combat avec le vaisseau ennemi.
-Prime Guerrier. Je pars pour le Faisceau. J'aurai bien dix minutes de retard sur Titan, puisque je devine que c'est lui le premier parti. Envoyez vos meilleurs soldats, nos deux unités se retrouveront là bas. Sauvez les Geths emprisonnés, je vais reprendre notre prototype.
-Amirale. Je pars immédiatement.
-Bonne chance Guerrier.
Et je pars en quête de la navette. Deux minutes après je suis dedans, accompagné de trois de mes meilleurs soldats, deux Quarren et un Geth qui ne paye pas de mine. Trois ans qu'ils sont à mon service, mes meilleurs officiers. Je leur dois ma vie un bon paquet de fois, surtout depuis la bataille d'il y a trois ans. Avec eux, le Faisceau sera à nous. Nous décollons en route vers le projet, tandis que mon croisé et la frégate Geth s'alignent sur nous et nous couvrent. Je ne laisserai pas finir ce combat en un désastre militaire.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Opportunisme et dissidences.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opportunisme et dissidences.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le nouvel album de T-Vice: patriotisme ou opportunisme?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Voie lactée :: Systèmes Terminus :: L'Amas du Phénix-