mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 En recherche de Cohésion ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: En recherche de Cohésion ...    Dim 19 Jan - 0:08



En recherche de Cohésion...


- Réveille toi Adam.

J'écarquillai doucement les yeux, réveillé par cette voix douce et lancinante qui m'était inconnue. Me frottant les yeux, je tentais avec difficulté de voir la personne qui m'avait retiré des bras de Morphée. Une fois que ma vue se stabilisait, je pouvais discerner les traits fins et le visage angélique d'une femme que je ne connaissais même pas. Pourquoi diable était elle venue me réveiller ? Mais étrangement, je n'étais pas énervé : comment aurais je pu l'être devant ce regard aussi tendre, aussi apaisant que le sien ? Ses yeux étaient d'un bleu très pâle et sa chevelure rousse tombait sur ses épaules dénudées. La voix encore enraillée, je ne pus que lui demander :

- Qui êtes vous ?

La jeune femme me sourit timidement et après avoir rit – dévoilant son sourire éclatant – me lança un simple :

- Ne fait pas l'innocent, tu sais très bien qui je suis...

Je ne savais plus quoi dire, j'étais même gêné de mon incompréhension flagrante ; puis la douce atmosphère qui s'était installée dans la pièce se transforma du tout au tout. La femme assise auprès de moi changea diamétralement d'attitude et d'une voix pleine de ressentiments, m'accusa violemment :

- Je suis une femme parmi tant d'autres que tu as abandonné lâchement : tu en es responsable Adam ! De ma mort et de celles des autres colons sous ta protection ! M'incendia t'elle alors que son visage, alors si pur commençait à se dégrader, des bouts de peau tombèrent sur mon lit alors qu'elle pleurait toutes les larmes de son corps.
Moi, j'étais impuissant et paniqué.

Puis plus rien : Silence.

- Réveille toi Adam.

Je me réveillai en sursaut, hagard, le souffle coupé et le regard perdu. Puis je reconnus Aiden, mon ami et garde du corps. Je m'étais enfin réveillé. Le N7 me fixa, inquiet et plein de compassion.

- Encore ces foutus rêves, hein ?

Je restais silencieux et ne fit qu'un simple hochement de la tête en guise d'acquiescement. Je posais ma main sur son épaule pour lui faire comprendre que j'allais bien puis je partis me prendre une douche pour faire le vide dans ma tête, ne plus penser à rien pour une fois.

Foutus rêves ! Déjà que j'essaye de profiter du relatif calme des voyages spatiaux pour pouvoir me reposer, voilà qu'ils s'infiltrent dans mes pensées et me tourmentent. Toutes ses vies délaissées dans la Travée, mon subconscient me les rappelait sans cesse mais leurs tourments allaient bientôt s'achever, du moins je l'espérais au plus profond de mon être.

Enfilant mon costume bleu trois pièces, je redevins le Premier Ministre, assuré et calme. Alors que je sortis de mes appartements, mon regard croisa celui d'Aiden qui comprit aussitôt que j'étais de nouveau en pleine possession de mes capacités ; après un sourire réciproque, nous nous dirigeâmes vers la sortie.

Le Premier Ministre était arrivé sur la Station Alpha.

__________________

Le Lendemain ...

Je regardais à travers la vitre de la navette sans pour autant prêter attention au paysage qui se tenait devant moi, mon cerveau était en ébullition : je réfléchissais à la rencontre à venir.

Xantios Las était le Haut Emissaire de la Cohésion Drell ce qui le situe à un rang élevé dans la Hiérarchie Drell. Sa réputation de fin politicien et d'ancien résistant chevronné était incontestable et il semblait être respecté de tout son Peuple.Très protecteur, son désir de préserver les siens était quasiment de notoriété publique et c'est pourquoi son message m'avait interpellé en mentionnant par exemple la possibilité d'une alliance future...

Qu'est ce que les Drells préparaient pour avoir besoin de renforts étrangers ? Xantios s'était il entretenu avec d'autres puissances conciliennes avant moi ? Si oui, lesquels ?
Tant de questions me taraudaient et je n'aimais guère être dans l'inconnu. Je ne savais pas vraiment comment allait évoluer notre discussion mais dans tous les cas, j'étais persuadé que ce rendez-vous allait être déterminant pour nos entretiens futurs avec les mystérieux Drells.

Puis le vrombissement du moteur s'atténua et la navette perdit en altitude jusqu'à se poser délicatement. Une fois la porte ouverte, je sortis – Aiden sur mes talons – et respira un coup, me laissant bercer par une douce brise passagère.

- Attends moi ici, je suis en sécurité. Et puis s'il venait à m'arriver quoi que ce soit, je sais très bien que tu leur feras payer au centuple ! finis je avec humour, histoire de dérider le vieux parano qu'était Aiden (mais dans le fond, n'était ce pas pour ça qu'il était à mes côtés ?)

Je rentrais maintenant dans le Café « l'Espoir ».
C'est fou comme les gens avaient besoin en permanence d'espoir. En toute circonstances, tout le temps. Mais l'espoir était abstrait, imperceptible et c'était par des actions, par des initiatives que l'on pouvait concrétiser cet espoir : pas autrement.

Même si le nom me faisait doucement rire, je ne pouvais leur reprocher la qualité de leur thé, il était excellent : c'était déjà ça !

Il me fallut un bref tour d'horizon pour repérer Xantios et pour cause : les Drells à la peau noire ne courraient pas les rues et cette caractéristique rare faisait partie de sa réputation et de sa « légende ».
Je m'approchais calmement de ce dernier, qui se tenait debout et semblait attendre ma venue.
Une fois arrivé à une distance respectable, j'inclinais la tête puis tendis la main franchement. Ce n'était pas parce qu'il était Drell que je devais changer mes habitudes et une bonne poignée de main était toujours de bonne augure pour une discussion de cette importance.
Je le regardais droit dans les yeux et sans animosité, lui dis aimablement :

- C'est un plaisir de vous rencontrer enfin, Monsieur Las.



Dernière édition par Adam Luvac le Mar 4 Fév - 14:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Xantios Las
Informations
Messages :
78
Date d'inscription :
04/01/2014
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Kahjé
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Cohésion Drell
Métier: Haut Emissaire du Conseil
Alignement: Neutre Strict

MessageSujet: Re: En recherche de Cohésion ...    Dim 19 Jan - 20:41



En recherche de Cohésion



    18 Janvier 2193 - Station Alpha, Quartier d'Habitation #4, L'Espoir

- Et comment vont les enfants, Raïa ?
- Bien, très bien, même. Lomek s'est encore battu avec des petits voyous hier, en prenant pour exemple son oncle, mais à part ça, la routine.
- Laisse-le se faire sa propre expérience. Il finira par se calmer. Et le restau' de Papa ?
- Tu sais bien. Les habitués passent toujours, les curieux viennent voir l'ascendance du Haut Emissaire du Conseil.

La remarque fit sourire Xantios, alors que l'écran de son transmetteur se reflétait dans ses yeux. Du bout de l'index, il caressa l'oreillette-micro. Ca lui faisait un bien fou de pouvoir parler à sa soeur. Ca aurait été encore mieux s'il avait pu la voir, mais son emploi du temps ne lui permettait pas. Il pouvait déjà s'estimer heureux que le mari de Raïa lui ait laissé emprunter l'un de ses vaisseaux. Bon, après tout, il avait repris  l'affaire du Drell à la peau sombre, donc c'était la moindre des choses. Mais tout de même, cela le réconfortait immensément de pouvoir compter sur sa famille à chaque instant.

- Embrasse tout le monde de ma part.
- Tu m'as pris pour une vulgaire messagère ? le moqua-t-elle.
- T'es bonne qu'à ça. Son sourire se sentait dans sa voix. Et dis à Lomek de faire attention à lui. La force n'est bonne que si elle est utilisée avec parcimonie. Qu'il ne devienne pas comme les voyous qu'il haït.
- Son père s'est déjà occupé de cette partie du discours.
- Je vois. Remercie encore une fois Dalil. Je dois te laisser.
- Fais attention à toi.
- Toujours, tu sais bien.

La transmission fut coupée et Xantios ôta son oreillette, son regard restant fixé dessus d'un air à la limite de la mélancolie. Il se promit de passer voir sa famille dès qu'il aurait du temps. Comme toujours. Et comme toujours, le temps lui manquerait. Construire une nation demande beaucoup de sacrifices. Tout comme sauver la Galaxie. Descendant sur son poignet, il observa le bracelet tissé qui résistait au périple des années. Le bracelet de son frère. Son porte-bonheur. Porte-bonheur qu'il avait confié au Drell à la peau sombre lors de cette fameuse bataille. Est-ce que c'était cela qui avait fait que c'était Silio qui était tombé sous les assauts des Moissonneurs, plutôt que lui ? Malgré la perte de sa foi, le Haut Emissaire restait quelque peu superstitieux. Il savait que c'était une faiblesse. Un raccourci idiot. Peut-être dû à ce que certains psychologues avisés appelaient le traumatisme du survivant, traumatisme des plus répandus depuis la Grande Guerre. Mais savoir que l'on possède une faiblesse permet-il pour autant d'y pallier ?

S'installant plus confortablement sur la banquette rouge, le Drell laissa son regard se perdre sur les allées blanches, parfaitement entretenues, aux plantes verdoyantes, de la Station Alpha. Pas foule, en ce dix-huit Janvier. Au moins, Monsieur Luvac et lui-même ne seraient pas dérangés. Le patron était déjà venu lui demander ce qu'il désirait, mais, par politesse, il n'avait rien pris, l'intimant à revenir quand son "collègue" arriverait. Clairement, Nilio, le tenancier Drell, un vieil ami de Xantios, ne manquerait pas d'être surpris de voir que le collègue en question serait le Premier Ministre Humain. Mais au moins, il comprendrait qu'ils auraient besoin de calme. Il savait comment fonctionnait le Drell à la peau d'ébène. Pas besoin d'instructions.

Adam se décida enfin à arriver. Xantios l'observa descendre de sa navette sans ciller, le visage fermé, décryptant sa façon de se comporter. Sans l'entendre, il devina l'ordre de rester sur place à son garde du corps. Bon point. Alors qu'il se dirigeait vers l'entrée, le Haut Emissaire se leva, se préparant à recevoir un pilier du genre Humain. Le Premier Ministre n'avait pas à rougir de son pedigree, plutôt impressionnant. Et sa réputation le disait aussi prudent, sans avoir cet air hautain que semblait partager la classe politique, toutes races confondues. Arrivée sans fanfare, sans se mettre à saluer à tout va des inconnus, à prendre un pseudo bain de foule, démarche calme, aucune tension apparente, assurance maitrisée sans être arrogante. Echange de regards. Xantios, les mains dans le dos, observa son futur interlocuteur lui tendre sa paume. Il resta une seconde ainsi. Un sourire vint naitre alors sur ses lèvres tandis que tout son corps semblait se détendre d'un coup. Il se pencha, saluant le Premier Ministre de manière à l'honorer, avant de se redresser et d'empoigner sa main tendue.

- C'est un plaisir partagé, Monsieur Luvac. Mais je vous en prie, appelez-moi Xantios. J'ai l'impression qu'on parle à mon père chaque fois qu'on me nomme "Monsieur Las".

Son sourire s'élargit et, sans plus attendre, il invita Adam à s'installer à la table à laquelle il était. Nilio vint prendre leur commande. De toute évidence, il connaissait les deux hommes, même s'il n'aurait jamais pensé les voir réunis à une table chez lui.

- La même chose que d'habitude, Nilio. Ton thé aux plantes aquatiques de Kahjé.

Certes, c'était une habitude, mais on pouvait lire dans cette simple phrase une fidélité quasi-religieuse à sa planète d'origine et son peuple. Le Drell invita Monsieur Luvac du regard à commander à son tour. Le tenancier parti, le Haut Emissaire jaugea son interlocteur du regard quelques secondes, le visage fermé, mains croisées posées sur la table. Avant de sourire de nouveau.

- Excusez-moi, c'est une sale habitude que j'ai attrapé dans le milieu des affaires. Observer son interlocuteur en silence. Mais je ne vous ai, certes, pas fait venir pour passer mon temps à décrire vos traits. Il marqua une courte pause, avant de reprendre. Ma demande a dû vous prendre un peu au dépourvu, mais je préfère les rencontres officieuses où rien n'est en jeu aux grandes conférences surveillées obligeant aux promesses et aux longs discours. Ses doigts tapotèrent les dos de ses mains. Qui plus est, la Cohésion Drell n'en est qu'à ses balbutiements et je suppose que vous comprendrez que je ne préfère rien laisser au hasard, pour ne pas accroitre sa fragilité. La race Humaine a su tailler son bout de chemin d'une manière admriable dans la Galaxie et ne pas la compter dans l'équation politique serait une idée des plus idiotes.

Son regard vert feuille fouilla celui du Premier Ministre.

- Mais je parle, je parle, je rentre directement dans le vif du sujet, et j'en oublie les plus élémentaires politesses ! Votre voyage s'est bien passé ? Je suppose qu'il est inutile de vous demander si vous avez eu les accréditations nécessaires sans problèmes. Pourquoi irait-on refuser de telles choses au Premier Ministre de l'Alliance Interstellaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: En recherche de Cohésion ...    Mer 22 Jan - 14:51

Après que l’Émissaire ait commandé auprès de Nilio, je fermai les yeux tout en inclinant ma tête pour faire comprendre au tenancier que je prenais la même chose que d'habitude, comme je l'avais dit, son thé était particulièrement bon et j'aimais bien parfois rentrer dans une certaine routine.

C'était ce genre de rituel quotidien qui me permettait de garder les pieds sur terre et de me rappeler que les choses simples sont parfois les meilleures : dans un monde où la corruption, l'illusion et l'apparence priment, il était parfois judicieux de se cantonner aux choses banales de la vie.

Comme celui d'un bon thé.

Xantios Las était très courtois mais surtout étonnement amical et chaleureux. Je n'avais pas vraiment eu de conversations avec un Drell, d'autant plus que ce dernier pouvait impressionner par son physique et son regard perçant qui contrastait énormément avec la couleur de ses écailles. Même si j'étais un peu déstabilisé intérieurement par cette facette de sa personnalité, je ne le laissais pas paraître mais pour le moment, il m'était difficile de cerner le vrai du faux bien qu'il semblait plutôt sincère dans sa démarche, dans sa gestuelle et dans ses propos. À vrai dire, cela me convenait plutôt bien que cette conversation prenne cette tournure là, c'était un peu moins conventionnel mais plus réjouissant et agréable...

Pendant un bref moment, nous nous dévisagions mutuellement, comme s'il s'agissait d'une tradition entre deux politiciens mais j'avais toujours pris plaisir et même lorsque je n'étais pas dans le cadre de mes fonctions de détailler et de décrypter le langage corporel, vestimentaire : physique. Outre son habit traditionnel, je notais un bracelet qui semblait usé par l'action du temps : l’Émissaire était  connu pour son penchant superstitieux et son passé d'ardent fervent religieux, ceci pouvant expliquer cela.

- Vous savez, on peut toujours avoir de mauvaises surprises là où on s'en attend le moins ! Mais en effet, je n'ai pas eu de problèmes concernant mon accréditation ayant prévu ma venue depuis déjà plusieurs jours : mon emploi s'étend sur plusieurs semaines et vaut mieux prendre toutes les précautions nécessaires. Je m'en serais voulu de ne pas vous rencontrer et de ne pas boire ce délicieux thé. Je posai un ton suite à l'arrivée de Nilio qui amenait nos boissons, je le remerciais en lui adressant un sourire qu'il me rendit. Je remarque qu'à mon grand regret, je n'ai eu que peu de contacts avec votre espèce et à vrai dire : Nilio est le seul Drell que je connaisse un tant soit peu. J'espère néanmoins que vous ne serez pas le dernier, finis je avec un sourire plein.

Je posais mes mains autour de la tasse encore brûlante, ce qui me procura un frisson qui parcourut l'intégralité de mon dos. Je soupirais longuement, profitant de ce court instant avant de reprendre.

- En effet, je dois admettre que votre message m'a autant surpris qu'intrigué et je comprends parfaitement votre désir de faire cette rencontre à mi-clos, moi-même je préfère ce genre de réunion plutôt que les grandes cérémonies infestées de journalistes. Mais que voulez-vous, elles sont autant nécessaires les unes que les autres et à l'avenir, peut-être serons nous amenés à subir ce genre de réunions officielles ensemble. Je regardai maintenant avec attention les yeux transperçant du Drell. En tout cas, votre initiative m'a plu et je suis très curieux de savoir ce que vous avez en tête concernant l'avenir entre nos deux espèces, vous avez toute mon attention, Xantios.

J'empoignais la tasse puis avant de la porter à mes lèvres, m'adressai une dernière fois au Drell avant de lui laisser la parole.

- Et appelez moi, Adam bien sûr.


Dernière édition par Adam Luvac le Mar 4 Fév - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Xantios Las
Informations
Messages :
78
Date d'inscription :
04/01/2014
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Kahjé
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Cohésion Drell
Métier: Haut Emissaire du Conseil
Alignement: Neutre Strict

MessageSujet: Re: En recherche de Cohésion ...    Jeu 23 Jan - 19:59



En recherche de Cohésion



    18 Janvier 2193 - Station Alpha, Quartier d'Habitation #4, L'Espoir

Xantios remercia Nilio d'un signe de tête, ne quittant pas son interlocuteur qui parlait du regard, son attention entièrement accaparée par lui. Premier Ministre de l'Alliance Interstellaire. C'était un poste aux retentissants énormes sur la Galaxie. Avec l'héroïsme dont avait fait preuve Shepard, la race humaine avait gagné toujours plus d'indépendance, même vis-à-vis de l'espace Concilien, ce qui était loin d'être le cas de l'ensemble des races. De là à parler de suprématie... Ils n'étaient pas aussi belliqueux que les Krogans, mais rien n'indiquait qu'ils ne tenteraient pas de conquérir la Voie Lactée entière par envie de plus de territoires, de richesses. Il était tout de même assez fascinant de noter de tels contrastes entre chaque individu de cette race. Certains étaient avares, d'autres idéalistes, d'autres encore athées et certains de véritables être répugnants. Bien sûr, cette diversité était présente chez toutes les races, mais elle était définitivement bien plus marquée chez les Humains. Peut-être à cause de leur faculté d'adaptation ? Les Drells étaient assez proches des Humains, de ce point de vue. Capables du meilleur comme du pire, selon la situation.

- La race Drell n'est pas encore tout à fait remise de la perte de Rakhana, ajouta Xantios à la petite blague d'Adam, buvant une gorgée de son thé en dépit du fait qu'il fût bouillant. C'était un propos loin d'être réjouissant, mais il gardait tout de même un sourire tranquille aux lèvres. Il n'était pas nécessaire de s'apitoyer sur le passé. Ce qui comptait, à présent, c'était l'avenir de ses congénères. Rien d'autre. Les Hanaris ont été d'un soutien formidable, et ils seront à jamais loué par mon peuple pour cela. Nous n'oublions jamais nos dettes. Mais si notre population est en croissance, elle est encore bien loin de l'apogée qu'elle a connu sur notre planète d'origine.

Malgré les années passées, seul un minuscule contingent, comparée à la population totale, avait pu être sauvée de la lente mort de la planète des Drells. Avec le syndrome de Képral, l'évolution démographique avait été méchamment freinée, bien qu'elle restait à la hausse -ce qui était une bonne nouvelle en soit-. D'où l'importance de retrouver un sol à eux, pour ne pas interférer avec les Hanaris.

- Entrons dans le vif du sujet, puisque la langue de bois n'est pas nécessaire ici. Si vous me connaissez, je suppose que vous devez être au courant de la priorité que je donne, à l'instar du Conseil de la Cohésion et du Drell Prima, à la reconquête de l'indépendance de mon peuple. Et quel meilleur symbole que Rakhana pour cela ? Toujours son sourire tranquille aux lèvres, on aurait pu croire qu'il n'était qu'un arriviste idéaliste ignorant la charge de travail que demanderait l'assainissement des sols, de l'air et de l'eau de la planète d'origine des Drells, tant la chose avait été dite d'un ton naturel. Toutefois, malgré la symbiose parfaite qui existe entre nos sauveurs et nous, les Hanaris ne disposent pas des ressources nécessaires pour accomplir une tâche aussi titanesque. Il est donc apparu primordial de trouver des alliés, de conclure des accords, de jauger les ressources disponibles dans la Galaxie. Le souvenir de la Grande Guerre est encore frais, tant dans les mémoires que dans les chiffres, et c'est un exercice des plus délicats.

Il était presque utopique de penser pouvoir accomplir un tel exploit. Mais c'était mal connaitre la race Drell. Après tout, n'avait-elle pas survécu à un changement de biotope complet, résistant à un fléau comme le syndrome de Képral, juste après une catastrophe planétaire ? Détermination, force, intelligence, ténacité. Tous ces épithètes les caractérisaient. Parfois qualités, parfois défauts. Mais toujours utiles.

- Mais ceci est un objectif à long terme, annoncé depuis bien longtemps par la Cohésion Drell. Je ne vous apprends rien. Il y a toutefois d'autres faits qui, personnellement, me préoccupent. Il marqua une pause, appuyant ainsi sur l'importance de ce qui allait suivre. Si nous voulons pouvoir nous refaire un nom dans la Galaxie, nous devons avoir une attitude irréprochable. L'attention s'est portée sur nos aptitudes guerrières avec le coup d'éclat de Thane Krios. Ce qui peut avoir du bon, mais entraine aussi des conséquences bien plus déplaisantes.

Xantios but une nouvelle gorgée du thé aux plantes aquatiques, poursuivant.

- Nombre d'assassins et mercenaires Drells vivent dans les Terminus et sont en train de devenir de véritables poulains vis-à-vis de leurs compétences particulièrement utiles en des lieux aussi tourmentés. En toute honnêteté, je m'attends à voir très rapidement des Barons Drells émerger un peu partout, en devenant des bras droits plantant des couteaux dans le dos dans un premir temps. Il marqua de nouveau une pause. Adam devait déjà deviner où il voulait en venir. Mon peuple n'est peut-être ni étendu, ni supporté par un empire financier tentaculaire, ne possède par une armée gigantesque. Mais sa faiblesse fait également sa force. Personne ne s'attend à nous voir débarquer lors d'opérations chirurgicales. Nombre d'ennemis ont déjà sous-estimé nos forces, et l'ont payé cher.

Après tout, pourquoi craindre une race à moitié morte à cause de la dévastation de sa propre planète ? C'était forcément des imbéciles !

- En bref, l'émergence de ces fortes têtes m'est des plus déplaisantes. Et je crois savoir que vos colonies frontalières ne sont pas les plus stables, ni les mieux protégées. L'espace Concilien et celui de l'Alliance doivent être mieux protégés, mais trêve de blabla : que se passerait-il, à votre avis, si un gros bonnet, Drell ou non, apparaissait et parvenait à mater tous les Barons et à les placer sous sa coupe ? Son sourire toujours aux lèvres, son index tapota sur sa tasse encore bouillante. Les Systèmes Terminus ne seront pas toujours aussi instables et une telle situation est bel et bien à craindre. Les Barons réunis, leur puissance serait un véritable problème.

Le Drell à la peau sombre avala une nouvelle gorgée, son regard toujours intensément braqué dans celui du Premier Ministre.

- Voilà où les Drells pourraient être utiles. Il n'est plus à prouver que nos services armés ont une réputation de scalpel amputant la Galaxie de ses cancers naissants. Coupez la tête et le reste est mort. En éliminant de manière ciblée les Barons, la désorganisation des Terminus, les luttes internes, persisteront. Ils continueront à s'étriper dans la joie et la bonne humeur et vos colonies auront la paix. Xantios constata que Nilio les observait toujours d'un air un peu halluciné, ce qui l'amusa intérieurement. Dans la mesure où l'Alliance a conservé une certaine puissance depuis la Grande Guerre, mais que ce problème ne fait que prendre de l'ampleur de jour en jour, j'en déduis que vous êtes paralysé pour une raison ou une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: En recherche de Cohésion ...    Ven 31 Jan - 12:41

La situation des colonies de la Travée était dans tous les esprits à n'en pas douter : à chaque fois que je devais avoir une conversation avec une personne plus ou moins influente, elle devait mentionner la stabilité de la frontière avec les Systèmes Terminus. Non pas que cela soit dérangeant, juste que je me rendais compte que tous les yeux étaient braqués sur ce problème, attendant de voir la réaction de l'Alliance.

Ce nouveau gain de popularité était donc à double tranchant : le poids et l'influence plus importants lors des discussions diplomatiques était fort appréciables mais en contrepartie, chaque fait et geste était analysé, décortiqué et attendu ; ce qui n'était pas toujours une bonne chose, surtout lorsque l'on avait des tendances un peu ... « borderline ».

Bref, l'alternative Drell pouvait être une solution intéressante et potentiellement exploitable. L'idée de Xantios Las ne pouvait que me réjouir puisqu'il me rejoignait sur l'idée de contrôler les Barons par le biais d'un agent double, une taupe. Vassily Varto aurait sûrement lever les yeux au ciel ou bien même considéré cette initiative risquée et inconsciente mais j'avais l'intime conviction que contrôler ces Barons serviraient le bien commun et celui de la sécurité galactique. Néanmoins, j'étais conscient de l'ampleur de la chose qui ne pouvait pas s'effectuer en un claquement de doigts : il nous fallait un agent fiable, un agent efficace et surtout …

Beaucoup de réussite.

- Votre sincérité et votre franc parler sont tout à votre honneur, Xantios : c'est indéniable. Et en plus d'apporter des idées intéressantes, elles coïncident avec les miennes ce qui est tout à fait plaisant et prometteur pour les mois à venir. L'Alliance est certes ressortie plus grande du conflit contre les Moissonneurs mais nos pertes ont été drastiques : les reconstructions des principaux centres névralgiques ont paralysé celles sur les colonies. Ce délaissement est triste mais il a été nécessaire. Mais les temps ont changé, les situations ont évolué et nous avons un peu plus de leste pour nous préoccuper de nos colons les plus éloignés et les plus en danger, l'Alliance doit réaffirmer sa présence dans la Travée et apporter ce que les colons ont toujours souhaité : un sentiment de sécurité.

Je jetai un coup d'oeil aux alentours, le café était relativement calme à cette heure de la journée et c'était tant mieux : être dérangé dans ces moments là était tout sauf souhaitable.

- La reconquête de votre planète ne sera pas une tâche aisée et devra s'étendre sur de longs mois voire des années : en plus de l'apport matériel, il vous faudra des scientifiques, des ingénieurs, des infrastructures et des technologie de pointe. Certains diraient qu'assainir une planète comme Rakhana relèverait du pur fantasme, de la simple lubie d'un fou. Je posai un ton pour boire une gorgée puis repris. Mais c'est en faisant – et surtout en réussissant – ces choses folles que l'on fait avancer les choses en rendant la Galaxie meilleure. Mais …

Je marquai de nouveau une pause, cherchant les bons mots.

- Même si je conçois l'importance de votre projet, il m'est impossible de vous fournir immédiatement les ressources et l'argent nécessaires. Le soutien de mon peuple est primordiale pour ce genre de coup, comme il l'a été lors de l'expatriation des Butariens de nos colonies. J'ai besoin de faits concrets qui puissent légitimer mon aide pour votre planète et je suis persuadé qu'une implication dans le conflit dans la Travée pourrait faire taire nombre de détracteurs... D'autant plus que la sécurité des frontières vous sera forcément profitable.

Aider à l'assainissement d'une planète pourrait bien booster mon influence et ma popularité et affirmer la puissance de l'Alliance tout en ayant un nouveau allié de poids. Dans tous les cas j'étais gagnant mais comme je l'avais bien dit à mon interlocuteur : la sécurité des colonies primait avant tout. C'était à lui de me surprendre en apportant des preuves concrètes de sa possible réussite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: En recherche de Cohésion ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

En recherche de Cohésion ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une cohésion... particulière [pv Ganryû]
» Garde du corps?
» La cohésion des élites du Gotei [PV Igarashi Shu et Kirito Akihiko]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Voie lactée :: Espace Concilien extérieur :: Nébuleuse du Serpent :: Station Alpha-