mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Tirer pour Survivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Tirer pour Survivre   Mar 4 Fév - 13:54



TIRER POUR SURVIVRE

« L'avenir appartient aux gens qui se lèvent tôt » disaient certaines personnes bien pensantes et même s'il y avait une part de vrai dans cette citation philosophique et bien …

Cela me faisait clairement chier.

Je me réveillai donc la tête dans le cul, les yeux rouges et les cheveux en pagaille. Lentement mais sûrement, je tentai une levée héroïque pour sortir de mon lit douillet mais en vain : je m'écroulai de nouveau de tout mon corps dans ce qui était très certainement le lit le plus confortable et moelleux de la Galaxie. M'assoupissant pendant quelques minutes – bon ok, plutôt une heure – je pris mon courage à deux mains et sortis rapidement cette fois de ce paradis de coton et de douceur pour me jeter dans la douche chaude du matin : ma préférée.
Pendant que les gouttes ruisselaient sur mon visage fatigué, je pensais à ce qui m'attendait aujourd'hui avant de réaliser qu'il s'agissait d'une journée plutôt calme ; j'avais donc du temps devant moi, ce qui était fort plaisant. C'est donc le moral au beau fixe que j'enfilai un peignoir – non sans penser à chaque fois à un drôle de fait divers d'une ère révolue impliquant un peignoir et une femme de ménage … – pour engloutir par la suite un bon café et m'allumer une clope sur fond musical d'un certain O'Maley (un jazzman contemporain que j'appréciais particulièrement).

Une fois mon rituel matinal effectué, j'optais pour une tenue décontractée se limitant à un jean et un pull léger puis sortis de mon appartement de fonction sur la Station Alpha pour me diriger au stand de tir. Oui, je me rendis compte que je n'avais jamais eu de vraie formation dans le maniement des armes et je considérai cette tare comme une erreur à corriger au plus vite. Certes, je ne voulais pas être un tireur professionnel – d'autres le faisaient très bien à ma place – mais j'aimerais juste ne pas louper une cible qui se trouvait à une poignée de mètres ! D'autant plus que l'avenir semblait plus sombre que je ne l'imaginais et savoir se défendre était toujours utile dans certaines situations, comme se débarrasser d'un politicien dérangeant … Non, je plaisante bien sûr !

Quoi que …

Bref, j'arrivais rapidement à destination : un complexe plutôt imposant, sophistiqué, réservé aux soldats, officiers et personnes influentes de l'espace concilien. Le garde posté à l'entrée du bâtiment semblait étonné de me voir ici, n'ayant jamais tenté cette expérience, puis me salua respectueusement. Je passais les mesures de sécurité grâce à mes accréditations de dirigeant politique puis empoignai un pistolet, je pouvais lire gravé sur l'arme « M-3 Predator » : les créateurs ne s'étaient pas foulés pour trouver un nom mais soit, allons y pour Predator.

On m'assigna un numéro de box, le n°4 en l'occurrence, puis on me fournit un casque pour éviter d'être dérangé par le bruit ambiant. Alors que je me préparais mentalement à tirer la première balle dans la cible au loin, je pouvais voir avec admiration la cible d'à côté se faire complètement détruire sous l'effet des balles meurtrières. Une fois que le massacre fut terminé, je pus constater que toutes les balles étaient plantées sur les points vitaux de la cible : le cœur, la tête et une balle bien placée dans l'entrejambe du nouvel eunuque.
Cette démonstration de force et de technique m'impressionna et je tenais à voir la personne responsable de  cette boucherie d'hologrammes.
Dépassant juste la tête de mon box pour avoir un visage à mettre sur cette performance, je reconnus une silhouette qui m'était familière et forcément connue de l'Alliance : il s'agissait d'Ashley Williams, la célèbre Williams qui avait servi auprès du Commandant Shepard.

C'était la première fois que je la voyais en chair et en os et sortant de ma cachette, j'attendis qu'elle ôte son casque pour applaudir lentement. Le bruit alerta la SPECTRE qui se retourna comme si elle devait faire face à une menace inopinée en pointant son arme vers moi.
Surpris sans pour autant être inquiété, je lui dis simplement, le sourire aux lèvres.

« Même si je suis persuadé que vous rendriez service à bon nombre de mes ennemis, je doute que vous en fassiez partie, je me trompe agent Williams ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Mar 4 Fév - 15:35

Tirer pour survivre
« Une cible peut en cacher une autre. »
Commandant Ashley Williams
Agent du S.P.E.C.T.R.E
Feat. Ashley Williams - Adam Luvac
RP normal | Station Alpha | 18 Janvier 2193
18 janvier 2193 - Quartier Trois
Ashley était depuis peu sur la station mais ne pensait pas y rester longtemps. Toutefois, elle s'imposait des sessions de tirs régulières et, exceptionnellement, elle était seule ce jour-là, ayant préféré rejoindre le reste de l'équipage plus tard dans la journée. Le coin détente de la station rappelait celui de la Citadelle, en particulier les stands de tir. Ashley avait choisi de tester le fusil de précision Veuve Noire, qu'elle ne possédait pas mais qui figurait dans la liste de ce qu'elle pouvait obtenir via son accréditation d'agent des Affaires Spéciales et Tactiques de Reconnaissance. Elle salua le garde et poursuivit son chemin vers l'un des box. Ils étaient légèrement différents de ceux des SPECTRE : moins sinistres, plus de monde, une bonne sécurité et un anonymat presque total.

Ashley s'installa confortablement et régla la distance à 200 mètres. Elle s'allongea et la lunette de visée se chargea des diverses corrections à effectuer sur le viseur. Le tir au fusil de précision est un art et pas un simple passe-temps, malgré ce que diraient certaines personnes. Elle activa la cible et posa le doigt sur la gâchette, jusqu'au moment où elle tira la première balle. Le premier tir est moins précis, les snipers l'appellent généralement tir à froid. Cela permet au tireur d'apporter d'éventuelles corrections sur les paramètres de visée. La balle alla se ficher droit dans l'entrejambe. Ashley réprima un sourire et augmenta légèrement la hauteur ciblée par le viseur. Elle prit son temps pour chacune des cinq autres balles, n'ayant pris que deux chargeurs. Elle se releva, laissant le Veuve Noire au sol, mais un bruit lui fit dégainer le pistolet qu'elle conservait à la taille. Lorsqu'elle vit la cible et entendit ses paroles, elle baissa son arme, répliquant :
« Effectivement... » et réprima l'envie de rajouter qu'il n'était pas pour autant un ami. Elle avait côtoyé Donnel Udina et avait faillit perdre la vie à cause de sa cupidité pour le pouvoir. Qui pouvait dire si Adam n'avait pas fait exprès de se rendre ici en faisant semblant de la croiser ? Il n'y avait pas plus tordu que l'esprit d'un politicien, même si le Premier Ministre de l'Alliance semblait quelque peu différent. Ashley comptait toutefois respecter la neutralité d'opinion du code d'honneur du soldat, propre à ses engagements, ce qui ne l'empêchait pas de pouvoir éprouver de l'aversion au plus profond d'elle.

Rengainant son arme, elle poursuivit : « De toute façon je ne me mêle pas de politique. Du moins tant que ça n'est pas inclut dans mes objectifs. L'attaque de la Citadelle l'a prouvé, même si ce fut le Commandant Shepard qui fut plus rapide et nous sauva tous. Ceci étant dit, que me vaut l'honneur de votre visite, Monsieur ? »

Cette simple phrase rappelait l'autorité et s'avérait être un avertissement à l'encontre du Premier Ministre actuel, si l'envie lui prenait lui aussi de faire pareille bêtise. Mais la fin de la phrase se voulait plus courtoise, bien consciente que l'autorité du monsieur qui se tenait en face d'elle.



Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Mar 4 Fév - 20:57

On pouvait sentir de la réticence voire de l'appréhension dans la voix d'Ashley Williams. Son dégoût pour les politiques n'était un secret pour personne et transparaissait dans ses propos notamment par rapport à la petite piqûre de rappel sur l'attaque de la Citadelle.
Cette méfiance me laissait entre deux eaux : d'un côté, savoir que l'on mettait un S.P.E.C.T.R.E sur ses gardes uniquement par sa simple présence et son statut était un petit plaisir pervers mais de l'autre, je ne voulais pas avoir ce genre de relations avec mes soldats, mon peuple : mon espèce.

Après tout, je n'étais qu'un homme comme les autres mais qui avait choisi une voie difficile et semée d'embûches où chaque décision avait son lot de responsabilités et de conséquences. Cependant, j'aimais à dire que j'avais garder la tête froide sans que la folie des grandeurs me monte à la tête. D'ailleurs je suis quasi-persuadé que je n'aurais jamais pu monter aussi haut au sein de l'Alliance si cette Guerre n'avait pas balayé le reste de mes concurrents potentiels. Non pas que cela me réjouisse, juste que j'essaye de trouver une raison à chaque événement que nous réserve la Vie et la Guerre a pu remettre tout le monde sur le même pied d'égalité en faisant table rase du passé, en balayant les pistons.

Cette proximité que je recherchais avec mes sujets pouvait d'ailleurs se ressentir jusque dans mes fringues, il s'agissait d'une journée de repos – sous couvert qu'il n'y ait pas d'urgences qui surviennent – et mon accoutrement ne convenait pas devant une S.P.E.C.T.R.E en armure, à son entraînement journalier ; bien sûr, cela ne me gênait pas et je ne changerais pour rien au monde mes vêtements parce que bordel : qu'est ce qu'on était bien dedans !

Avant de répondre à son interrogation, je pris la peine de préciser certaines choses quant à son implication dans la Galaxie.

- Vous savez, que cela plaise ou non, tout se rapporte à la politique dans le monde d'aujourd'hui. C'est pour ça d'ailleurs que nous, politiciens, sommes mis au premier plan sans arrêt. C'est une nécessité, certes contraignante, mais que nous avons accepté : un petit sacrifice pour accomplir des choses bien plus grandes. Et vous aussi vous servez les intérêts des politiciens autant que ceux de l'Armée et votre statut vous offre le privilège d'influer sur ces décisions politiques, cela serait dommage de le gâcher sous couvert que nous sommes tous de viles personnes... Je crois en l'Humanité, je crois en un avenir meilleur et c'est grâce à cela que nous pourrons faire bouger les choses mais pour cela, il faut avoir les bonnes personnes à ses côtés et pouvoir écarter les mauvaises : voilà ce qu'est ma vision de la politique. 

Je marquai une pause, réalisant que je m'étais encore emporté dans un monologue sans fin.

- Mais je m'égare et je n'ai pas encore répondu à votre question. Pour tout vous dire, je suis venu ici pour apprendre à tirer et j'ai pu constater votre incroyable don dans le domaine sans savoir pour autant qu'il s'agissait de vous au début. Le Conseil a bien fait de vous intégrer dans ses rangs mais j'espère que votre ferveur envers l'Alliance est toujours intacte : vous êtes un de nos meilleurs éléments et je ne dis pas ça pour vous flatter, je sais que vous n'en avez pas besoin.

Je n'étais pas doué pour brosser les gens dans le sens du poil mais je savais reconnaître quand quelqu'un était doué et personne ne pouvait contredire les aptitudes au combat de la Williams.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Mer 5 Fév - 1:02

Tirer pour survivre
« Une cible peut en cacher une autre. »
Commandant Ashley Williams
Agent du S.P.E.C.T.R.E
Feat. Ashley Williams - Adam Luvac
RP normal | Station Alpha | 18 Janvier 2193

Ashley écouta le discours du Premier Ministre pour savoir dans quelle classe le ranger mais avait déjà entendu parler moult politiciens. Le discours, aussi beau qu'il puisse être, était à lire entre les lignes. Ce n'était pas avec ça qu'il allait l'amadouer. Elle ne l'interrompit pas et le laissa poursuivre, répondant enfin à la question qu'elle avait posée. Elle répondit à la fin :
« Avec tout le respect que je vous dois, je trouve que c'est une vision naïve. Belle, mais naïve. J'ai vu ce qu'Udina a fait, si Shepard n'avait pas tiré le premier sur lui, je l'aurais fait et je ne regretterais rien.

Le problème est leur manque de savoir militaire qui les empêche de tirer le meilleur parti de l'Armée : avoir une connaissance militaire permet une meilleure coopération entre l'axe diplomatique et l'axe militaire puisque la compréhension renforce généralement les liens, ce qui permet une meilleure stabilité et donc un meilleur futur. »


Ashley marqua une pause pendant laquelle elle ramassa le fusil Veuve Noire, comme pour appuyer ses prochains dires : « Pour répondre à votre question, je n'ai que deux mots pour décrire mon état d'esprit vis à vis de l'Alliance. » Elle prit son temps, marquant chaque syllabe : « Semper Fidelis »

Si elle avait regardée la tenue du Premier Ministre, elle ne l'avait jusque là pas encore détaillée. Il semblait en tout cas qu'il s'habille décontracté même pour tirer. Espérons qu'il ne s'habille pas ainsi s'il devait combattre ...

Désassemblant la Veuve Noire, elle reprit soudain : « Il faudrait plutôt s'inquiéter de la fidélité de ceux qui ne font pas partie de l'Alliance envers cette dernière. La guerre nous a affaiblit, les Terminus en sont conscient et vous pouvez en croire mon expérience, ils n'attendront pas que nous regarnissions nos forces. Beaucoup de paramètres se joueront dans un futur proche. »

Aborder le problème des Terminus était pour elle une façon de le jauger. D'une certaine manière, il était a la fois concerné et à la fois pas tant que ça. Les actions dans la Travée et Terminus regardaient en majeure partie l'Armée alors que la diplomatie se préoccupait davantage des civils et de leur protection, qui était en grande partie liée à la présence de l'Armée. Mais elle allait droit au but : les gens se préoccupaient trop souvent de faire le mauvais choix alors qu'ils devraient se contenter de ne pas tomber dans l'indécision.

Tout le monde avait vu ce que l'indécision et le refus avaient donné : une guerre qui a failli anéantir la galaxie entière. Beaucoup de personnes de valeur ont perdu la vie pour réparer ces erreurs, et d'autres perdront ultérieurement la vie. En tant que soldat, l'accepter était déjà une grande part de leur travail, mais tirer des leçons du passé et ne surtout pas faire table rase du passé était essentiel pour éviter des pertes dues à des erreurs identiques ou similaires.



Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Mar 11 Fév - 13:15

Plus la discussion durait, plus je me rendais compte de l'animosité d'Ashley Williams envers le monde politique ; lui faire changer d'avis, bousculer ses préjugés envers ma personne et mes collègues était un défi à ma hauteur. Dans tous les cas, sa franchise et son honnêteté étaient indéniables tout comme ses préavis et son étroite ouverture d'esprit. Tout n'est pas négatif en politique et faire le raccourci facile de « tous les politiciens sont comme Monsieur Udina » soulève la partialité évidente de l'agent SPECTRE.

Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire lorsqu'elle osa une réplique à mon encontre et sur ma façon de penser et je me devais de répliquer :

- Ne confondez pas naïveté et optimisme, Mademoiselle Williams. Je suis conscient de l'ampleur de la tâche qui m'incombe, les responsabilités qui reposent sur mes épaules et sur celles du Parlement. Je constate que le joug de Donnel Udina vous a traumatisé et je le conçois mais nous ne sommes pas tous comme lui. Je posai un ton avant de rajouter. En tout cas, je sais désormais que si je dérive un jour, vous saurez m'arrêter à temps mais j'espère que cela n'arrivera pas trop tôt, finis je l'air amusé.

Une salve de balle fut tirée dans le box voisin et interrompit la discussion, une fois le calme revenu, je poursuivais.

- Néanmoins, il serait malheureux de limiter les actions de l'ex Ambassadeur à sa « trahison ». Peu d'hommes auraient pu supporter autant de pressions et de responsabilités : l'espèce humaine était grandement menacée et Monsieur Udina a pactisé avec le Diable, sacrifiant tout pour atteindre son objectif, au premier abord noble. Avant la Grande Guerre, Udina a tout fait pour œuvrer pour notre cause et a réussi avec brio. Si notre rayonnement est aussi intense aujourd'hui, c'est également grâce à lui et je préfère garder ça de cet homme que de ce qui s'est passé durant la Guerre.

Tout en déballant mon speech, j'analysai le comportement physique de la Williams : elle semblait crispée, tentant de se contenir.

- Ce n'est sûrement pas en vous disant tout ceci que je vous ferais changer d'avis sur ma personne mais je préfère être honnête avec vous puisque de toute façon, je sais que vous verriez l'entourloupe. Je ne cache pas ma reconnaissance envers Udina bien que je condamne ses derniers agissements mais après tout, l'erreur est humaine et des erreurs... Nous en faisons tous et la chose qui détermine la vraie force d'un homme, c'est sa capacité à vivre avec.

Je posais la main sur le pistolet attaché à ma jambe, le pris en main tout en commençant à la retirer délicatement de son étui.

- L'Alliance est bicéphale et l'a toujours été. Les deux axes, diplomatique et militaire, travaillent de concert et excellent chacun dans leur domaine. Ce n'est pas tant la compétence de l'un sur le domaine de l'autre qui permettrait une meilleure compréhension mais bien une entente mutuelle entre les deux hommes qui dirigent ces derniers. Il me semble que vous connaissez l'Amiral Varto et je vous assure que notre coopération mutuelle fonctionne à merveille, notre complémentarité étant notre force.

J'empoignais fermement l'arme notamment lorsque la situation des Terminus fut abordée. Décidément, le sujet était vraiment sur toutes les lèvres et dans tous les esprits soulignant donc l'urgence de la situation.

- Le problème des Terminus nous préoccupe tous et nous pouvons désormais agir. Néanmoins, nous sommes pour le moment dans une phase de préparation et une opération de cette envergure a des conséquences énormes tant au niveau militaire, politique et diplomatique. Nous ne sommes pas les seuls à être concernés par cette situation critique et nous devons récolter plus d'informations de nos colonies frontalières. Les Barons des Terminus sont actuellement une menace latente mais rien nous montre qu'ils vont agir tout de suite : nous devons profiter de ce laps de temps pour nous préparer à réagir. Je pars d'ailleurs bientôt sur Arvuna pour rencontrer un vieil ami qui devrait pouvoir me fournir des informations confidentielles sur la situation de la Travée et sur les frontières avec les Terminus. J'espère que cela sera payant parce que la sécurité de nos colonies les plus éloignées me préoccupe et à raison : de nombreuses attaques pirates se perpétuent dans le secteur et ce sans impunité... dis je d'un ton plus sombre.

Je commençais à me perdre dans mes pensées, me rappelant mes cauchemars et mes angoisses nocturnes ; un léger frisson me parcourut l'échine.

- Et j'ai l'intime conviction que « votre expérience » comme vous venez de le dire, nous sera très utile dans un futur proche et je sens que l'Alliance aura encore besoin de vous : « Semper Fidelis ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Jeu 13 Fév - 12:24

Tirer pour survivre
« Une cible peut en cacher une autre. »
Commandant Ashley Williams
Agent du S.P.E.C.T.R.E
Feat. Ashley Williams - Adam Luvac
RP normal | Station Alpha | 18 Janvier 2193
Ashley écoutait avec respect le discours mais n'aimait pas vraiment l'omniprésence de la politique. Il lui lança une phrase en souriant, qui relevait de l'amusement pour le politicien mais de la morosité pour Ashley, qui ne souleva pas même un sourcil. Il semblait retenir son attention sur son pistolet, et Ashley prit alors la parole :
« Je ne reproche pas à Udina de mal faire son travail, mais de sacrifier son personnel pour son ambition. Je vais parler clairement alors, en essayant de ne pas vous mettre mal a l'aise. »

Elle s'assura que personne ne les écoutait et, d'une voix claire et calme, elle énonça : « Je vais aller droit au but, je ne peux pas dévoiler les détails car confidentiels, mais il se trouve qu'Udina nous a planté un couteau dans le dos plusieurs fois, à moi et a l'équipage du Normandy, surtout au Commandant Shepard. Notamment à deux reprises où, si nous n'avions pas outrepassé ses ordres et souhaits, nous serions tous morts en 2183. Et les politiciens, après la disparition du Commandant, se sont empressés de dissoudre l'équipage du Normandy ainsi que la paperasse liée à tout ce qui s'était déroulé. L'ignorance et l'inaction ont conduits à l'invasion de 2186, événement marquant et tragique.

Les seuls à croire en Shepard furent ses amis et quelques militaires, mais aucun politicien. L'ancien Conseil a joué les autruches, incluant Udina qui avait accédé au poste de Conseiller en 2183. Les seuls qui prenaient la menace au sérieux étaient militaires car ils connaissaient la valeur de Shepard : Anderson, Hackett... Des noms de héros qui vous parlent assurément.  »


Ashley marqua une grande pause et sortit son pistolet, continuant : « J'imagine, Monsieur, que vous serez d'accord pour dire que la politique, ce n'est pas sacrifier ses troupes pour des ambitions personnelles mais plutôt, comme vous le disiez tout à l'heure, de se salir les mains et l'âme surtout pour sa nation, ainsi que travailler de concert avec l'armée. ». Elle sourit et reprit brièvement : « J'ai déjà rencontré l'Amiral, oui. Il connait fort bien son travail. »

Elle regarda le Premier Ministre et, désignant le pistolet qu'il tenait, reprit brièvement, avec un sourire nullement ironique : « Mais je vous en prie, je ne voudrais nullement vous empêcher de pratiquer l'art du tir.

La politique est un sujet sensible me concernant, c'est un peu comme travailler avec les Moissonneurs alors qu'on se battait contre eux quelques minutes auparavant. Mais je vous ai donné mon avis sur le sujet avec tout le respect que je vous dois, en tout cas.  »
finit-elle en souriant légèrement : elle ne pouvait pas saquer les politiciens mais de là à chercher à accabler en permanence les politiciens, c'était une autre histoire. Elle attendait surtout une chose essentielle : qu'un politicien soit enfin digne de confiance et digne d'être à ce poste. Peut-être que cet Adam Luvac l'était, peut-être pas, ça serait à lui de le prouver par ses actions futures.



Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Jeu 27 Mar - 23:05

Je restais impassible et silencieux pendant le discours du SPECTRE Humain, non pas par arrogance ou indifférence mais plutôt par respect pour tous les faits d'armes et en règle générale tout ce que ce bout de femme a pu apporter pour l'Alliance Interstellaire, pour l'Humanité.

Je notais son inflexibilité et sa conviction quant aux méfaits de la politique... Ce dont je ne partageais pas. Mais son discours m'était malheureusement familier : la majorité des humains de cette époque crachait sur les actes de Donnel Udina et gardait en mémoire globalement ses déboires qui lui causèrent d'ailleurs la mort. Son ressentiment, sa haine des politiques est d'ailleurs d'autant plus exacerbée car elle a vécut et vue le désespoir du défunt Conseiller de ses propres yeux.
Pas de chances pour moi, je devais être celui qui devait encaisser et endosser les actes de mon prédécesseur : faute de mieux (difficile d'être responsable une fois mort !). Néanmoins, c'est le challenge qui je m'étais donné au départ : redorer l'image politique de l'Alliance Interstellaire et de l'Humanité.

- Je suis conscient de l'étendue des actes du Conseiller, notamment ceux en relation avec Cerberus. Je partage votre frustration suite à la paralysie de l'Alliance et du Conseil suite aux avertissements du Commandant Shepard et de son équipage, j'étais d'ailleurs dans la même situation que vous dans le monde politique : seules quelques personnes s'opposaient à l'immobilisme affligeant du Parlement mais la voie démocratique balayait d'un revers de main toutes nos initiatives. Je posais un ton. Cependant, l'Humanité doit prendre du recul vis à vis de ses erreurs passées pour ne pas les réitérer : nous surveillons de très près la situation des Terminus qui semble être plus qu'une simple menace.

Je rangeais désormais l'arme dans son étui, réalisant que ma première lubie n'allait pas être exaucée au regard de la distance qu'avait instaurée la SPECTRE.

- Je ne suis pas votre ennemi, agent Williams, nous sommes du même côté et c'est en travaillant de concert que nous surmonterions tous les obstacles placés sur notre chemin. Je suis conscient que vous avez prouvé votre valeur, votre fidélité et votre efficacité pour notre cause et l'Alliance ne l'oubliera jamais. Nous serons amenés à nous revoir très prochainement, je le sens et je suis convaincu que vous serez présente à l'appel.

Je tendis la main vers la Williams : bien que guidé par la courtoisie, j'espérais voir un signe qui prouverait que notre rencontre n'était pas vaine, un signe montrant la naissance d'une relation de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   Lun 31 Mar - 21:57

Tirer pour survivre
« Une cible peut en cacher une autre. »
Commandant Ashley Williams
Agent du S.P.E.C.T.R.E
Feat. Ashley Williams - Adam Luvac
RP normal | Station Alpha | 18 Janvier 2193
Ashley s'était tut pour écouter le Premier Ministre et au moins, il approuvait l'immobilisme des politiciens et ne se voilait donc pas la face. Il semblait sincère en plus, même si en politicien il maîtrisait certainement bien la rhétorique. Mais après tout on ne pouvait pas reprocher à un homme, encore moins un politicien, de s'intéresser à maîtriser les subtilités et beautés de la langue. Les mots ont une puissance intérieure forte, Ashley le savait mieux que quiconque, elle qui s'intéressait à la poésie.

C'était aussi ça l'une des raisons de son mépris envers la caste politique : ils détenaient le pouvoir de la parole sans se rendre pleinement compte - à moins d'être dans ce cas de très mauvaise foi - de ce qu'impliquait ces mots en terme d'action.

Ashley devait bien admettre qu'elle avait légèrement fauté : ils n'étaient pas tous pourris non plus. De toute manière, elle n'était absolument pas idéaliste sur la politique : elle savait, sait et saura que les politiciens doivent se salir les mains, comme l'a rappelé Adam Luvac lui-même quelques minutes auparavant. La réserve qu'elle émet concerne d'avantage la légitimité, l'utilité, la connaissance, la fidélité et les intérêts de certains politiciens. Certains qui, malheureusement, étaient au pouvoir et prenaient les mauvaises décisions.

Ashley en connaissait un rayon sur les mauvaises décisions : en plus d'en avoir fait quelques unes par le passé, elle en avait vu les conséquences, qu'il s'agisse des siennes ou de celles des hauts pontes. Peut-être cela allait-il changer avec Adam, peut-être que le Premier Ministre actuel saurait tourner la page historique des mauvais choix ? Seul l'avenir le dirait ! En attendant, Ashley continuait d'écouter l'homme et, alors qu'il venait de finir, elle répliqua lentement :

« La coopération et le respect d'autrui sont deux valeurs distinctes, j'ai déjà coopéré avec des politiciens par le passé sans pour autant qu'ils me respectent ou que j'en fasse de même, je me contentais de faire au mieux les tâches qui m'étaient assignées.

Quand la caste politique comprendra comme vous venez de le dire, qu'elle a tout à gagner d'une coopération sincère plutôt que de coopérer uniquement quand cela sert leurs intérêts, ils auront bien progressé, j'en suis sûre. »


En même temps, l'état d'esprit des politiciens met sur les gardes. Quand on se fait avoir une fois ou deux, on devient bien plus vigilant(e), ce qui crée des tensions puis des scissions. Et après, la caste politique s'étonne du résultat ! Mais elle n'allait certainement pas donner à Adam la solution pour réussir à lui faire baisser la garde, bien qu'il semble de bonne foi, ce n'était que dans la sincérité des paroles qu'un lien de confiance pourrait éventuellement naître par la suite. Chose qui en était encore bien loin, même s'il semblait sincère quand à la position que tous deux avaient, c'est à dire dans le même camp, celui de l'Alliance.

« J'ai appris à ne pas me fier à mes premières impressions alors je ne peux promettre que nous soyons amis sans connaître vos véritables intentions qui trottent dans votre cerveau.  » répondit-elle sincèrement, sur un ton qui se voulait assez doux, donnant une sonorité plutôt étrange aux mots prononcés, avant qu'elle reprenne brièvement, en serrant alors la main du Premier Ministre : « Considérez toutefois cette poignée de mains comme un gage de ma bonne volonté. » qu'elle ponctua d'un léger sourire avant de finir par : « Toujours présente quand le devoir m'appelle. »

Cette poigne était aussi un signe de la fin de conversation puisque le Premier Ministre commençait à tourner le dos pour sortir déposer son arme et qu'Ashley avait de toute manière vidé toutes ses cartouches. Elle allait s'empresser de faire le plein, comme à son habitude, parée à toute éventualité.

Elle n'avait jamais pensé à ce qui existait de plus effrayant, de plus horrible, jusqu'à ce passage au Sanctuaire, durant la Grande Guerre. Ce qu'avait fait Cerberus était pire qu'intolérable, et elle s'était estimée contente d'en être dégoûtée, se prouvant ainsi - même si elle n'en doutait pas vraiment - qu'elle avait encore conservée son humanité. Entre ça et l'invasion des Moissonneurs, elle avait vu plus d'horreurs qu'on ne pouvait l'imaginer. Après ça, il ne fallait pas s'étonner si une IA qui se rebelle ou des pirates qui surgissent ne la surprennent guère !


Elle se dirigea alors vers le Virmire afin de lire des rapports de maintenance concernant la mise à jour des systèmes qu'elle avait demandée...


Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Tirer pour Survivre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tirer pour Survivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PNJ pour équipage
» Des pulls pour survivre à l'hiver ! Et... oh, pas mal... [PV : Dan]
» [Théorie] Pokémon serait le monde réel ?
» (m) ASH STYMEST - Il faut bien neuf vies à Gotham pour survivre - LIBRE (6 liens dont 5 liens actifs)
» Chasser pour survivre, survivre pour vivre (PV:Helya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Voie lactée :: Espace Concilien extérieur :: Nébuleuse du Serpent :: Station Alpha-